Le Petit Prince – Antoine de Saint-Exupéry

le petit prince

 

LE BILLET DE JUJU :

Un jour, on ouvre un livre et puis…
Un jour, on se rend compte qu’il est des ouvrages qui peuvent changer notre vie, ou du moins nous offrir une vision plus large, plus généreuse, plus humaine du monde qui nous entoure…
Un jour, on peut changer le monde.
Un jour, on lit LE PETIT PRINCE.

La première fois que j’ai eut ce livre entre les mains, j’avais 8 ans et je ne l’ai pas lâché depuis ! Enfin, c’est une image car j’ai quand même bientôt 40 ans et bon, de l’eau a coulé sous les ponts depuis et…
Je m’égare !
Ce livre a eut sur moi l’effet d’une bombe mais une bombe à retardement en fait. Je m’explique : du haut de mes huit ans, j’avais trouvé ce livre rigolo, sympa, émouvant mais voilà, comme j’étais un chtit nenfant, j’ai pas beaucoup réfléchi à ce bouquin. Un livre restait un livre, aussi bien fut-il…
C’est quelques années après que je suis tombé sous le charme de la vérité de ce petit bouquin. Il est depuis devenu ma bible.

Cet ouvrage reste un voyage philosophique où la philosophie du Petit Prince résonne en chacun de nous très fort. Elle appartient à l’enfant que nous fûmes, à celui qui tente de survivre à l’intérieur de chacun de nous. Ce livre est un cri de révolte de l’age adulte où on s’aperçoit qu’on a vu l’essentiel avec nos yeux d’enfant, c’est de grandir qui nous l’a fait perdre de vue !
On apprend beaucoup avec ce petit ouvrage. Simplement puisque les choses qui viennent du cœur n’ont pas besoin d’être trop compliquées.

Merci SAINT EX d’avoir compris tant de choses. Merci au Petit Prince d’exister pour me réconforter quand je me retrouve à douter de ce monde un peu fou.

Je vous en conseille la lecture et venez me dire quel fut votre passage préféré, vous verrez il change à chaque nouvelle lecture ! ! ! ! C’est magique !

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

«Le premier soir, je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J’étais bien plus isolé qu’un naufragé sur un radeau au milieu de l’océan. Alors, vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m’a réveillé. Elle disait : “S’il vous plaît… dessine-moi un mouton !” J’ai bien regardé. Et j’ai vu ce petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement…»

Noël Au Chaud – Georges-Jean Arnaud

Noel Au chaud.jpg

Date de Parution : 23 Novembre 2017

LE BILLET DE JUJU :

J’ai toujours aimé les vieilles dames indignes.

Et Raymonde, l’héroïne de ce roman de Georges-Jean Arnaud, en est un exemple parfait.

Sorte de mélange entre Tatie Danielle et Mamie Nova, Raymonde n’est pas une gentille vieille dame. Elle a même plutôt tendance à être plutôt dangereuse.

Vivant seule depuis la mort de son mari dans une grande maison, la vieille dame commence à jalouser son amie Augusta qui elle, vit chez son fils, entourée des siens et dorlotée par son fils.

La vieille dame va peu à peu ourdir de drôles de plans afin de passer justement le prochain Noël au chaud …

Saluons le travail de l’éditeur sur ses couvertures, je suis un fan absolu du travail de FRENCH PULP EDITIONS qui se remarque sur les étals des librairies. Il rééditent ici un livre paru il ya déjà quelques années en modernisant l’emballage.

J’ai trouvé ce roman divertissant et bien écrit. J’ai souvent pensé à la lecture des méfaits de Raymonde au cinéma de Claude Chabrol qui sait si bien ancrer dans des situations banales et quotidiennes l’horreur d’un fait divers.

Dans un style agréable et qui se lit vite, l’auteur nous amène à détester gentiment cette vieille dame.

Reste une déception pour moi au niveau de la fin du récit qui gâche un peu le plaisir car vraiment trop bâclée à mon goût … On reste un petit peu sur sa faim. Dommage.

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Raymonde est une adorable vieille dame qui vit seule dans son immense demeure depuis le décès de son mari. Pour rien au monde elle ne voudrait quitter sa demeure, surtout pas pour une maison de retraite ! Mais la solitude lui pèse, et la bâtisse est froide, ces grands murs de pierre…Son amie Augusta a bien de la chance de vivre chez son fils est d’être ainsi dorlotée. Raymonde est capable de tout pour passer Noël au chaud, vraiment de tout.

Méfiez-vous des adorables veilles dames, elles pourraient bien vous surprendre…