L’Adversaire – Emmanuel Carrère

L'Adversaire.jpg

Date de Parution : 2000

LE BILLET DE JUJU :

A l’origine de cet ouvrage, un fait divers.

En 1993, Jean-Claude Romand va tuer son épouse, ses deux enfants et ses parents.

L’enquête va mettre à jour qu’il n’est pas médecin comme il le prétend depuis des années. La découverte de son secret le pousse au meurtre.

Emmanuel Carrère va se pencher sur cette histoire et entrer en contact avec Romand en prison afin d’écrire ce livre.

Et quel livre ! L’auteur tente de comprendre l’incompréhensible. Qu’est ce qui a mené au désastre cet homme ? Une vie de mensonge jusqu’au meurtre des personnes qu’il aime le plus au monde ?

L’auteur réfléchit sur ce qui le porte vers cette « histoire », soucieux de ne pas défendre l’indéfendable ou minimiser le geste. Il retrace le parcours, à la fois chronologique et psychologique de Romand.

Plus que raconter un fait divers, on assiste à une réflexion intéressante sur la mythomanie qui ici mène au désastre. Et tout au long de la lecture, l’auteur tente de se positionner, de comprendre le pourquoi de cet ouvrage.

Un très bon roman du réel.

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

«Le 9 janvier 1993, Jean-Claude Romand a tué sa femme, ses enfants, ses parents, puis tenté, mais en vain, de se tuer lui-même. L’enquête a révélé qu’il n’était pas médecin comme il le prétendait et, chose plus difficile encore à croire, qu’il n’était rien d’autre. Il mentait depuis dix-huit ans, et ce mensonge ne recouvrait rien. Près d’être découvert, il a préféré supprimer ceux dont il ne pouvait supporter le regard. Il a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.Je suis entré en relation avec lui, j’ai assisté à son procès. J’ai essayé de raconter précisément, jour après jour, cette vie de solitude, d’imposture et d’absence. D’imaginer ce qui tournait dans sa tête au long des heures vides, sans projet ni témoin, qu’il était supposé passer à son travail et passait en réalité sur des parkings d’autoroute ou dans les forêts du Jura. De comprendre, enfin, ce qui dans une expérience humaine aussi extrême m’a touché de si près et touche, je crois, chacun d’entre nous.»

 

Un commentaire sur « L’Adversaire – Emmanuel Carrère »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s