Né d’Aucune Femme – Franck Bouysse

Né D'Aucune Femme.jpg

Date de Parution : 10 Janvier 2019

LE BILLET DE JUJU :

Il y a très longtemps que je voulais lire Franck Bouysse.

C’est chose faite. Et quelle lecture !

Ce qui frappe d’abord, c’est la virtuosité de la plume. Franck Buysse maîtrise son écriture. A la fois âpre et flamboyante. Intime et gigantesque. Je suis complètement sous le charme de son empreinte. Poétique. Animale. Rugueuse et pourtant douce comme de la soie.

Le récit se centre autour de Rose, plus tout à fait une enfant, pas tout à fait une femme. Elle va pourtant brutalement devenir une héroïne tragique lorsque son père décide de la vendre à un riche maître de forge.

Elle va alors raconter dans des cahiers ce que va alors devenir son existence.

C’est un roman terrible. Violent. Passionnant. Douloureux. Captivant et enivrant.

Un destin de femme. A travers une plume qui mérite le détour dans ce livre indispensable de 2019. Dans la plus pure tradition romanesque. Avec tout ce qui me peut me toucher dans ce genre précis.

Un roman où chaque personnage à son importance. Où chaque être fait partie intégrante d’une tragédie plus grande que lui.

Maître des ressentis, Franck Bouysse pénètre l’âme de son lecteur. Fait véritablement remonter des odeurs de terre, de végétation. On entend le craquement des branches. Nous sommes dans ces bois à courir avec Rose. Réellement. Nous sommes dans ce lit à sangloter sur la solitude de cette enfant.

Réellement.

Roman social . Roman noir. Roman du réel.

Une lecture indispensable de cette rentrée d’hiver. Croyez-moi.

Lisez le.

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

« Mon père, on va bientôt vous demander de bénir le corps d’une femme à l’asile. – Et alors, qu’y a-t-il d’extraordinaire à cela ? demandai-je. – Sous sa robe, c’est là que je les ai cachés. – De quoi parlez-vous ? – Les cahiers… Ceux de Rose. »

Ainsi sortent de l’ombre les cahiers de Rose, ceux dans lesquels elle a raconté son histoire, cherchant à briser le secret dont on voulait couvrir son destin.

Franck Bouysse, lauréat de plus de dix prix littéraires, nous offre avec Né d’aucune femme la plus vibrante de ses œuvres.

Avec ce roman sensible et poignant, il confirme son immense talent à conter les failles et les grandeurs de l’âme humaine.

7 commentaires sur « Né d’Aucune Femme – Franck Bouysse »

  1. je viens d’en terminer la lecture. une merveille. c’est noir, romanesque, on effleure jamais le pathos. j’ai longtemps hésité à lire ce roman, je n’en suis pas déçue

    Aimé par 1 personne

Répondre à hubrisetlibris Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s