Les Oubliés du Dimanche – Valérie Perrin

Les Oublies du Dimanche.jpg

Date de Parution : 29 Avril 2015

LE BILLET DE JUJU :

Je viens de faire quelque chose que je ne fais que rarement. Par manque de temps.

Relire un livre.

Valérie Perrin conte notre humanité et fait déborder les yeux. Oh pas des sanglots non, pas de grandes eaux. Non, elle nous met du brillant au bord des yeux. Elle nous mouille le cœur.

Justine, 21 ans et Hélène, une vieille dame. La plus jeune travaille dans la résidence Les Hacacias. La plus âgée y vit. Même si en réalité, elle passe ses jours à attendre sur une plage imaginaire, celui qui n’existe plus que dans sa tête et dans ses souvenirs …

Alternent le récit du quotidien de Justine avec le passé d’Hélène. Le tout, plein de poésie et d’humanité. Je n’en dirai pas beaucoup sur l’histoire. Elle vous emportera avec elle. Avec elles.

Sur la couverture du livre, une femme, une valise à la main. Une plage. Une mouette. Toute l’histoire est ici tellement bien résumée.

J’aimerais avoir les mots et le talent pour vous dire de lire Valérie Perrin. Seulement deux livres à son actif. Et deux perles rares.

On croit, à tort, que ce sont des livres légers et feel good. Alors, oui , l’écriture de Valérie Perrin fait du bien. Mais cela va au-delà.

Elle fait partie de ces êtres, rares et précieux, qui changent le monde en l’écrivant, en le racontant à leur si belle manière. En offrant à réfléchir sur nos jours qui passent. Sur la possibilité d’en savourer mieux chaque seconde. Sur la possibilité de regarder les autres avec un peu plus de bienveillance.

Du baume. Sur le cœur. Ainsi va la plume de Valérie Perrin. Maîtrisée, travaillée et magique à la fois.

Je crois que Valérie Perrin est mon écrivain préféré. Et je profite de cette chronique pour le lui dire. Lui dire merci pour l’inspiration de vivre. Pour la magie de ces gens simples et tellement Beaux.

Je profite de cette chronique pour vous dire de la lire.

S’il vous plaît.

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Justine, vingt et un ans, aime les personnes âgées comme d’autres les contes. Hélène, presque cinq fois son âge, a toujours rêvé d’apprendre à lire. Ces deux femmes se parlent, s’écoutent, se révèlent l’une à l’autre jusqu’au jour où un mystérieux « corbeau » sème le trouble dans la maison de retraite qui abrite leurs confidences et dévoile un terrible secret. Parce qu’on ne sait jamais rien de ceux que l’on connaît.

À la fois drôle et mélancolique, Les oubliés du dimanche est un roman d’amours passées, présentes, inavouées… éblouissantes.

 

6 commentaires sur « Les Oubliés du Dimanche – Valérie Perrin »

Répondre à ellemlire Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s