La Citadelle – Eric Metzger

La CItadelle

Date de Parution : 14 Mars 2019

LE BILLET DE JUJU :

Je ne suis jamais allé en Corse. Et pourtant j’en reviens. Grâce à Eric Metzger.

Son héros, Emile foule le sol de Calvi pour un bel été de vacances après une année d’études épuisante. Il compte s’offrir un repos bien mérité, entre potes.

Vu de l’extérieur, Emile se veut hautain, il se donne un genre. Se crée un personnage. A l’intérieur, il est tout autre. Mais il ne veut pas le montrer. Ne veut pas se montrer. Pâle copie de lui-même aux traits mal dégrossis par une culture apprise dans les livres. Lorsque Julien Sorel pose ses valises en Corse … Lorsqu’un héros de roman devient un modèle encombrant…

Il y a dans ce livre ce personnage fier comme une île, fier comme la Corse.
Il y a ensuite ces étés qu’Emile va passer là bas, sur l’île de toutes les beautés. Il va connaître Andréa. Le chat et la souris … Compte à rebours d’un non grand amour. Décompte d’orgueils mal placés, de ratés en non dits. Et si cette citadelle n’était que l’image de cet amour imprenable ?

Eric Metzger signe là un drôle de roman d’apprentissage. De désapprentissage de l’amour qui se devrait de n’être que romanesque. Du non apprentissage du don de soi. J’ai aimé cette plume complexe et si claire à la fois. Une façon si sincère d’écrire la nuance des êtres. En les rendant réels. Parfois attendrissants, souvent agaçants mais tellement vivants. Il y a de la flamboyance dans l’obstination de rater le coche. De se trahir un peu …

J’ai aimé apprendre que les violons voyagent toujours côté hublot. J’ai aimé me dire que ce qui ne se passe pas à Calvi reste à Calvi malgré tout … J’ai aimé m’agacer souvent de cette constance dans la fierté mal placée …

Un jour, peut-être, je reviendrai en Corse et au pied de cette citadelle, je me souviendrai sûrement un brin ému de ce roman.

Comme on retrouve un vieil ami. A qui on n’a pas encore tout dit.

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Après une année passée sous le soleil gris de Paris à rédiger des devoirs sans fin, Émile atterrit en Corse avec des amis. Le paysage splendide de Calvi illumine son été, ainsi qu’Andréa, une jeune Corse rencontrée au pied de la citadelle. Par orgueil, Émile refuse de tomber amoureux, quitte à en éprouver de terribles regrets. L’énigme d’Andréa ne cessera jamais de le hanter, au point de bouleverser son existence. Ce sont là les débuts d’Émile dans la vie. L’histoire d’une défaite autant que d’un succès, où il est question d’espoirs, de remords et d’envie.

 

4 commentaires sur « La Citadelle – Eric Metzger »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s