Sukkwan Island – David Vann

Sukkwan Island

Date de Parution : 07 Janvier 2010

LE BILLET DE JUJU :

Ce livre …

Je ne connaissais pas David Vann. Pourtant il m’a tabassé le cœur et fouetté les sangs le bougre. M’a presque filé la nausée tant ce roman fut un choc pour moi.

Oui, ce livre est un choc. Et un premier roman ! Mais quelle maîtrise dans l’écriture. Quelle plaie dans le cœur du lecteur. Jim décide de s’installer avec Roy, son fils de 13 ans, durant une année, sur une île au sud de l’Alaska, loin de la civilisation et au plus près de la nature.

Quelle force dans ce huis-clos bouleversant entre ce père et ce fils, au beau milieu d’une nature sauvage et aussi tourmentée que les âmes de ce duo blessé.

Il ne faut rien dire d’autre de cette histoire. Ne pas dire. Se taire. Il suffira de se rendre sur Sukkwan Island pour comprendre les raisons de ce silence.
Juste dire qu’on ne sort pas indemne de ce livre. Il va vivre longtemps dans ma mémoire. Comme une blessure. Une cicatrice. Il laissera des images. Cinématographiques et insoutenables.

Ce livre marque, il ne faut donc pas se lancer à la légère dans ces pages tourmentées et souvent dérangeantes. L’artifice, ici, n’est pas de mise. On plonge dans ce court roman, comme hypnotisé. Effaré et stupéfait. Sous le choc, je le redis.

David Vann m’a bousculé, m’a fait mal. Mais n’est ce pas là la beauté de la littérature ?

Je découvre les éditions Gallmeister avec cet ouvrage. La collection poche TOTEM est juste magnifique et je me suis déjà procuré d’autres exemplaires dans ces éditions. Je vais me laisser un peu de répit puis je continuerai mes découvertes en terre américaine.

Quel est votre coup de cœur absolu chez Gallmeister d’ailleurs vous ?

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Une île sauvage du Sud de l’Alaska, accessible uniquement par bateau ou par hydravion, tout en forêts humides et montagnes escarpées. C’est dans ce décor que Jim décide d’emmener son fils de treize ans pour y vivre dans une cabane isolée, une année durant. Après une succession d’échecs personnels, il voit là l’occasion de prendre un nouveau départ et de renouer avec ce garçon qu’il connaît si mal. Mais la rigueur de cette vie et les défaillances du père ne tardent pas à transformer ce séjour en cauchemar, et la situation devient vite incontrôlable. Jusqu’au drame violent et imprévisible qui scellera leur destin.

Couronné par le prix Médicis étranger en 2010, Sukkwan Island est un livre inoubliable qui nous entraîne au cœur des ténèbres de l’âme humaine.

6 commentaires sur « Sukkwan Island – David Vann »

  1. Je n’ai pas encore lu le roman mais j’ai par contre lu le roman graphique qui en a été adapté et qui m’avait fait forte impression. Après l’avoir terminé je m’étais empressé d’acheter le roman de David Vann, qui m’attend encore pour être lu 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Gallmeister… ❤ Dans la forêt est certainement, pour l’instant, mon gros coup de cœur chez eux. Mais je viens d’acheter Handsome Harry et je sens qu’il va me plaire aussi. Et puis là, je lis ta chronique et je me dis que je vais aussi devoir me procurer Sukkwan Island ! Mais je voudrais aussi lire Sauvage de Jamey Bradbury… et j’ai déjà Sale boulot de Larry Brown dans ma PAL… Gallmeister aura ma peau ! 😂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s