L’Odeur de la Colle en Pot – Adèle Bréau

 

L'ODeur de LA Colle En Pot

Date de Parution : 24 Avril 2019

LE BILLET DE JUJU :

Je me revois il y a quelques années, il y a des siècles, en train de sniffer allègrement la colle.

Non, ça part mal. Je n’ai jamais sniffé de la colle. Je ne suis pas un junkie! Juste reniflé du bout du nez avec bonheur cette odeur d’amande, cachée au fond de ma trousse d’écolier. Notre madeleine …

Dés les premières lignes du roman, la nostalgie me pète à la tronche et ne me quittera pas tout au long de cette lecture.

En 1990, j’ai douze ans. J’ai, moi aussi, été ado dans les années 90 et tout ce que raconte ce livre est vrai. C’est un livre d’histoire, un roman et une machine à remonter le temps. Une machine à nostalgie.

Caroline est la nouvelle de la classe. En quatrième, elle écoute en boucle les chansons tristes de Mylène Farmer, de préférence lorsqu’il pleut, elle voit son papa s’en aller doucement de la maison et attend que sa poitrine pousse un peu …

Le livre est émaillé de références à ces années là et c’est un petit régal de nostalgie de se retrouver plongé entre la série Santa Barbara, les Cracotte au petit déjeuner, le téléphone fixe et sans fil ou les fringues Chevignon.

J’ai aimé tout ce travail pour nous permettre de retrouver ces sensations à la fois universelles et terriblement personnelles. Adèle Bréau décrit une époque, mieux, nous la fait revivre. J’ai plongé mon nez dans cette fameuse odeur de colle en pot durant toute ma lecture. La dextérité de la plume permet une véritable immersion dans cette époque sans faire juste un best of des 90’s. Non, elle nous plonge carrément dedans !

En ouvrant ce livre, vous allez ouvrir une drôle de boite à souvenirs et ils vont venir de partout ! Et si vous êtes trop jeune pour avoir connu cette époque, vous retrouverez quand même avec plaisir une jolie histoire sur cette drôle de période qu’est adolescence.

Il y avait la Boum pour les djeuns des années 80. Il y a maintenant L’ODEUR DE LA COLLE EN POT pour nous autres, qui ont grandi dans les années 90. Merci Adèle ! On se sent moins seul !

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Septembre 1991. Caroline a treize ans et intègre son nouveau collège. Avec ses parents et sa sœur Charlotte, ils ont quitté la banlieue pour s’installer à Paris, dans un appartement trop grand où les liens se distendent chaque jour.

S’il voulait se rapprocher de ce travail qui le dévore, le père est pourtant de plus en plus absent. Quand il est là, c’est vêtu de ce blouson qu’il ne quitte plus, et de cet air qui semble dire son désir de partir loin.

Autour de l’unique téléphone fixe de la maison se chuchotent les secrets d’une famille en plein chaos : le chagrin de la mère, la fuite du père et les tourments adolescents de l’héroïne, qui déroule le fil de cette année si particulière où l’enfance s’éloigne.

Caroline restitue le portrait d’une génération désenchantée, les professeurs, les premiers flirts, les cafés où l’on fume encore, les cabines téléphoniques, les vidéoclubs, la musique triste dans son walkman, les cahiers Clairefontaine, les Guignols de l’Info, le bruit des craies et c’est toute une époque qui ressurgit comme lorsqu’on plonge son nez dans ces petits pots de colle à l’odeur d’amande.

Récit d’un temps révolu autant que de l’adolescence, L’Odeur de la colle en pot peint avec légèreté et mélancolie le moment de bascule entre l’enfance et l’âge adulte, une période bouleversante et intemporelle.

 

4 commentaires sur « L’Odeur de la Colle en Pot – Adèle Bréau »

Répondre à hubrisetlibris Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s