L’Albatros – Nicolas Houguet

L'Albatros

Date de Parution : 13 Mars 2019

LE BILLET DE JUJU :

Je voulais lire ce livre à sa sortie.

Et puis, non, en fait, j’avais envie de prendre mon temps. De ne pas me précipiter.

Je me souviens de la première fois que j’ai entendu Nicolas Houguet évoquer son texte, lors d’une présentation littéraire. En quelques mots, il m’avait mis les larmes aux yeux. Tant ce qui émanait de lui à ce moment là tenait un peu de la grâce. De la pudeur. De la vérité. Celle que parfois j’ai un peu de mal à trouver dans ce genre d’événements.

Je me suis vite repris, mais le trouble est resté.

J’ai attendu mon heure et j’ai profité d’une dédicace de l’auteur pour lui acheter son livre. Car c’est un ouvrage que je tenais à me faire dédicacer. Ne serait ce que pour l’émotion ressentie avant même d’oser le lire.

Hier soir, je l’ai ouvert, enfin. Et j’ai retrouvé cette émotion. Tellement.

Le récit se déroule le mardi 20 octobre 2015 lors du concert de Patti Smith à l’Olympia. Tout le reste n’est que littérature. Et belle littérature. Le concert se déroule et Nicolas se raconte. Patty chante et Nicolas nous enchante.
Autobiographie originale, auto-fiction, peu m’importe. J’ai lu, j’étais là, j’écoutais Nicolas parler de sa belle voix. De sa plume vraie. Parler de ces nuances qui font les êtres. Parler du handicap comme si ce n’était pas un gros mot. Parler de vous, de nous. Universel et tellement personnel.

Je l’ai écouté, suspendu à sa plume, parler de son amour des livres. De ceux qui ont croisé sa route. On entrevoit des visages. Rimbaud, Cindy Crawford, un frère, Jim Morrisson ou une grand-mère. Et évidemment Patti Smith, grande prêtresse de l’imaginaire de Nicolas Houguet. Qui désordonne, tout au long de la lecture, une vie d’homme, un homme en quête d’absolu.

Un livre comme une confidence. Un livre comme une élégance. Un livre comme on « bloque » quelques instants devant le monde qui s’étend sous nos yeux. Un livre qui m’a parlé tout du long.

L’ALBATROS est en belle place dans ma bibliothèque. Et dans mes souvenirs.

Merci Nicolas.

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Mardi 20 octobre 2015. À l’Olympia, la foule se presse pour aller écouter Patti Smith. Nicolas emprunte une coursive, fait rouler son fauteuil jusqu’à l’ascenseur et s’installe au milieu des gradins, au-dessus de la table de mixage – « absurdement placé, comme toujours ». C’est la première fois qu’il se rend seul à un concert. Dans la fosse, invisible, se trouve celle qu’il a aimée et qui est partie.

Soudain, Patti Smith entre en scène. Elle a soixante-huit ans, la puissance des sorcières, le regard sauvage. Gloria ! Sa voix est un ciel dans lequel Nicolas s’élance les yeux fermés. Il y retrouve l’enfance, les peines et les joies, les chers disparus, les histoires d’amour, les rêves d’un corps empêché. Il y retrouve tous les poètes, les chanteurs et les écrivains qui lui ont donné une place dans le monde. Il s’y retrouve lui.

Autobiographie musicale, poétique et anticonformiste, L’Albatros est un hymne à la liberté insufflée par une Pythie des temps modernes.

 

2 commentaires sur « L’Albatros – Nicolas Houguet »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s