La bibliothécaire d’Auschwitz – Antonio Iturbe

La Bibliothecaire

Date de Parution : 10 Juin 2020
LE BILLET DE JUJU :
LA BIBLIOTHÉCAIRE D’AUSCHWITZ
Dans un monde idéal, ce roman ne serait qu’un terrifiante dystopie. Rien de ce qu’il raconte n’aurait existé. Le lecteur tremblerait seulement d’effroi en se disant qu’heureusement, la vie est belle…

La vie est belle. Comme ce film que j’aime tant et qu’on retrouve un peu dans ce roman dans sa façon de mettre un peu de lumière dans un ignoble chaos.
L’inhumanité est bel et bien là. Elle a existé, elle peut surgir à tout moment de notre bêtise collective… Si nous ne prenons pas garde.
Au beau milieu de l’horreur, une petite fille se bat, avec toute la force de son innocence et de son insolence pour faire vivre les livres. Huit livres qui ont échappé à la destruction. La jeune Dita se bat, sans même le savoir, pour un monde meilleur. Son histoire, c’est celle du courage, de la ténacité, du feu sacré d’une enfant qui n’en est plus vraiment une.
Elle se fait passeuse de livres, protectrice de l’espoir et il faut savoir que Dita, Dita Polachova de son vrai nom, est encore en vie et l’auteur s’est longtemps entretenu avec elle pour écrire ce roman. Cela donne à son récit un véritable souffle de vérité. Entre sourires sincères et larmes horrifiées.
Il est question d’humanité, oui, qui derrière un sujet difficile, raconte des destins extraordinaires. Il est question de livres qui « sauvent » et offrent comme une porte de sortie.
Cette histoire mérite un peu de lumière tant elle offre une vision, un regard sur ce qu’on n’ose pas regarder en face. Loin des prix littéraires et des modes, forcément bouleversant, il offre aussi de sa belle lumière et montre à quel point l’homme reste Homme, même dans les pires conditions.
On ne se lance pas au hasard dans une telle lecture et pourtant, elle reste un devoir de mémoire, pour ne jamais, jamais fermer les yeux ou oublier que nous avons pu en arriver là.
Car cette étoile jaune, ce triangle rose, ces marquage infernaux, auraient pu être épinglés à notre veste.
LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR:
À quatorze ans, Dita est une des nombreuses victimes du régime nazi. Avec ses parents, elle est arrachée au ghetto de Terezín, à Prague, pour être enfermée dans le camp d’Auschwitz. Là, elle tente malgré l’horreur de trouver un semblant de normalité. Quand Fredy Hirsch, un éducateur juif, lui propose de conserver les huit précieux volumes que les prisonniers ont réussi à dissimuler aux gardiens du camp, elle accepte. Au péril de sa vie, Dita cache et protège un trésor. Elle devient la bibliothécaire d’Auschwitz.

5 commentaires sur « La bibliothécaire d’Auschwitz – Antonio Iturbe »

  1. Un livre unique et extraordinaire ,rien n’est triste ,toujours un rayon de lumière ,de partage où l’humanité est plus forte que tout.
    Je vais le faire connaître ,l’offrir.
    Je ne l’ai pas lu vite car toutes les pages résonnent et transportent mais je pense que cette lecture restera longtemps en moi. J’ai envie de connaître Dita Polachova

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s