Frangines – Adèle Bréau

Frangines

Date de Parution : 10 Juin 2020

Il y a des mots que j’aime. Oui, des mots que je trouve charmants et très évocateurs. le terme « frangine » en fait partie, juste avant « frangipane » que j’apprécie beaucoup aussi mais c’est un autre sujet, ne nous égarons pas dès le départ …

Bref. Tout ça pour dire que déjà le titre me donnait furieusement envie !

« Frangines ».

Les mots parfois savent revêtir les infimes nuances des sentiments.

Le lecteur part pour un été, dans le Sud, auprès des trois soeurs Carpentier. Chacun avec son caractère, chacune avec ses petits secrets, chacun avec ses douleurs. Une histoire de famille, une histoire de femmes, une histoire née des enfances de chacune d’entre elle et de ces choses qu’il faut bien un jour arriver à régler, une fois adultes.

Avec une jolie légèreté, teintée de gravité, Adèle Bréau nous fait pénétrer dans l’intimité d’une famille comme les autres et peu à peu, nous découvrons les petits secrets, les moments qui ont construit les relations entre ces sœurs si différentes, si unies et qui ont, pourtant, parfois beaucoup de mal à se comprendre.

Adèle Bréau aime à raconter cette nostalgie universelle. Comme dans son précédent roman, L’Odeur de la Colle en Pot, elle offre une histoire émouvante et où chacun retrouvera forcément un peu de soi. Sans fausses notes, elle dépeint les petits travers humains et ces milliers de petites joies que constituent la famille, dans tous ses états. On referme le livre, avec ce sentiment de quitter des amies, avec une drôle d’émotion, sincère et nostalgique.

Idéal pour l’été, venez passer un séjour dans la maison familiale, La Garrigue, au son des cigales et des joies et des peines de ces trois drôles de frangipanes. Oups, pardon, Frangines!

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Mathilde, Violette et Louise sont sœurs. Depuis l’enfance, elles vivent leurs plus belles heures à La Garrigue, une bâtisse que leurs parents ont achetée autrefois à Saint-Rémy-de-Provence.

Tout les oppose et pourtant rien ne peut séparer Mathilde, éblouissante et dominatrice, Violette, qui a grandi dans l’ombre de son aînée, et Louise, la benjamine, née des années plus tard.Cet été, les frangines se réunissent dans la demeure familiale pour la première fois depuis le drame de l’année précédente.

Entre petites exaspérations et révélations inattendues, ces retrouvailles vont bouleverser à jamais leur vie. Car les murs de La Garrigue, gardiens des secrets de trois générations, ne les protégeront peut-être plus.

Avec délicatesse et humour, Adèle Bréau nous plonge dans une histoire de famille qui pourrait être la nôtre et nous fait passer du rire aux larmes.

 

3 commentaires sur « Frangines – Adèle Bréau »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s