Meurtres à Kingfisher Hill – Sophie Hannah

Date de Parution : 23 Septembre 2020

LE BILLET DE JUJU :

Hercule Poirot! Non mais Hercule Poirot, quoi !

S’il y a bien un personnage que je garde en tête depuis mes premiers émois de lecteurs, c’est bien lui ! Ce petit moustachu bedonnant, à l’orgueil aussi démesuré que sa moustache, m’a offert de sacrés bons moments de lecture!

Je me revois dans la petite bibliothèque de mon village ramener un bouquin d’Agatha Christie pour en reprendre un autre immédiatement et ainsi de suite pendant plusieurs mois !

Bref, tu l’auras compris, j’ai fait, dans mon jeune temps, une cure d’Agatha Christie et je n’avais qu’une envie, me laisser séduire par ce retour étonnant du détective cher à mon cœur.

En effet, Sophie Hannah, avec l’aval des héritiers de la reine du crime, écrit de nouvelles histoires d’Hercule Poirot et j’avoue que j’étais plutôt bien disposé. D’autant qu’apparemment , c’est la quatrième nouvelle enquête du détective belge qu’elle nous raconte. Je prenais donc le train en marche (nulle question d’Orient-Express ici)  mais qu’importe puisque je connaissais déjà bien le Poirot.

Mais hélas, trois fois hélas, pour tout vous dire, ma bonne dame, ça ne l’a pas fait !

Ici, mon brave Hercule prend le bus. Poirot est dans un car et vlan, voilà qu’il en prend pour son grade, le détective de mon cœur. Il nous avait habitué à moyens de transports plus mythiques … Et Dieu que ce trajet me paraît long. Il finira par arriver à Kingfisher Hill où évidemment des meurtres seront commis au coeur d’une famille anglaise aux petits secrets biscornus.

Là où Agatha créait en quelques mots une ambiance, avec une délicieuse ironie, plus pinçante que tranchante, Sophie Hannah trousse un cosy mystery un peu terne et qui pour moi, traîne en longueurs. C’est pas mal fait, c’est juste très classique et un poil caricatural. Peut-être aurai-je été plus réceptif s’il s’agissait d’un tout nouveau personnage et non une réécriture marketing d’un héros légendaire…

Bref, moi, je m’en retourne lire Dix Petits Négres, enfin Ils Etaient Dix puisque c’est comme ça qu’on doit l’appeler maintenant. Tout fout le camp, ma pauvre dame …  Et comme un petit vieux qui se respecte, je vous dis que Hercule Poirot, ben, c’était mieux avant …

LE RESUME DE L’EDITEUR :

Convoqués par une étrange missive, Hercule Poirot et l’inspecteur Catchpool se rendent de toute urgence à Kingfisher Hill, imposante demeure familiale devenue scène de crime. La lettre leur demande instamment de résoudre le meurtre du fils aîné des Devonport, Laurence, à condition de le faire à l’insu de tous les résidents. Une double requête d’autant plus étonnante que la coupable est déjà toute trouvée  : Helen, la fiancée de Laurence, a immédiatement plaidé coupable. Mais son témoignage manque de crédibilité et Frank, l’expéditeur de la lettre et le fils cadet des Devonport, est convaincu de son innocence. Hercule Poirot saura-t-il démêler le vrai du faux avant que ne sonne pour Helen l’heure fatidique de son exécution  ?

3 commentaires sur « Meurtres à Kingfisher Hill – Sophie Hannah »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s