Archie – Alia Cardyn

Archie. Il s’appelle Archie.

Il traîne derrière lui de ces commencements dans la vie qui n’ont rien de conte de fées. Enfant placé en institution, il utilise les mots, pour se sentir mieux, pour se sentir libre. Pour conjurer le sort et tenter de parler à cette mère tellement absente, tellement présente.

Archie est un poète, Archie est un battant. Archie est un enfant qui grandit. Qui s’émancipe de lui-même et de ces autres qu’il a parfois tant de mal à comprendre.

Un beau jour, il s’ébranle et décide de se mettre en marche. Vers sa vie, vers une autre forme de la destinée. Pour se trouver, se retrouver. Pour découvrir ce qu’on appelle l’école démocratique. S’ensuit alors un voyage initiatique, un périple magnifique de ce jeune homme un peu cabossé qui s’en va chercher d’autres modèles, d’autres façons de vivre sa vie.

La plume est belle. Définitivement émouvante. Sensible. Touchante. Parfois bouleversante.

Le personnage de Madeleine, bienveillante et indispensable à l’existence du jeune homme m’a énormément touché. Je vous laisse faire sa connaissance.

De roman  en roman, Alia Cardyn prend de l’élan, obnubilée par ces envols, les battements d’ailes et les sauts dans le vide de toutes sortes. Il y a comme une sorte de grâce qui vient effleurer, avec délicatesse, un lecteur conquis de page en page.

Alia Cardyn offre une nouvelle fois cet élan presque lyrique qui la caractérise tellement. Poétique, émouvant, chaque mot, comme un écrin, embarque le lecteur à la suite de cet adolescent pas comme les autres.

Archie est un roman, à la fois doux et terrible, enchanteur et résolument moderne. Je ne peux que vous conseiller de sauter le pas avec cet ouvrage et découvrir enfin une auteure qui compte, chaque fois un peu plus ,dans mon paysage littéraire.

LE RESUME DE L’EDITEUR :

L’histoire bouleversante d’un jeune qui marche mille kilomètres en quête d’humanité.


Archie, seize ans, est placé en institution. Sa mère, toxicomane, est incapable de s’occuper de lui. Au lieu de consentir à ce quotidien qui l’enferme, Archie lutte. Un jour, un rêve se dessine. Tout quitter pour rejoindre à pied une école où les enfants sont libres d’apprendre ce qui les intéresse vraiment.


Archie entame ce périple sur le sentier des douaniers. À force de silence, son histoire se superpose au ciel, à la mer, à la falaise qui fond dans les flots. Le film de son enfance se déroule, brut et lourd de secrets. Mais aucune vie n’est perdue d’avance. Archie découvre le journal de Madeleine – l’infirmière qui l’a accueilli le jour de sa naissance –, et en chemin, ce jeune poète va se révéler.


Avec Archie, Alia Cardyn offre un récit lumineux et surprenant sur la construction d’un être et de ses rêves.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :