Mamie Luger – Benoît Philippon

Mamie Luger

Date de Parution en poche : 25 Mars 2020

LE BILLET DE JUJU :

Blam, blam !

Haut les mains, peau de lapin, la maîtresse en maillot de bain, voilà que débarque la mamie Luger et vous allez pas vous en remettre, foi de Juju !

A l’heure où il est de bon ton de paraître jeune, moi, je veux vieillir en beauté comme la mémé de ce roman ! Cette mémére là, je te conseille pas de la pousser dans les orties, elle risquerait de t’entraîner avec elle et de te le rendre au centuple !

Elle a 102 balais, on peut parler de vieille peau là je crois ! Et dés le départ, elle annonce la couleur en se retrouvant en garde à vue pour avoir tiré sur son voisin ! Evidemment, Mamie Luger n’a pas la langue dans sa poche et plus rien ne lui fait peur !

Une garde à vue qui va prendre des allures de confession, la mémé va vider son sac et je peux vous dire qu’il est plutôt rempli le bougre ! Jamais l’expression « des cadavres dans le placard » n’aura eu autant de sens !

A la croisée des Tontons Flingueurs et d’un roman de Valérie Perrin (oui, oui, et je pèse mes mots !), ce roman est un coup de cœur absolu ! Une petite pépite qui pétarade et envoie du lourd ! Une réflexion sur les monstres qui la plupart du temps ne sont pas ceux que l’on croit !

Ce petit bijou d’humour noir alterne entre la garde à vue et le passé de cette savoureuse mamie qui un jour fut jeune et follement libre !

A la fois complètement hilarant, avec des dialogues savoureux et inimitables, cette lecture est aussi un beau plaidoyer sur les femmes ! Ils sont rares les bouquins qui peuvent à la fois te faire te marrer comme une baleine et te coller la larme à l’œil la page d’après !

Un roman comme on en fait (trop) peu ! Qu’on ne voudrait jamais terminer.
Allez, viens prendre un sacré coup de vieux, tu vas en redemander, c’est promis ! Moi, je me suis déjà commandé les deux autres romans de Benoît Philippon en bon nouveau fan qui se respecte !

Blam, blam !!

Un coup de flingue dans le cœur ! Une détonation inoubliable ! Un must have dans nos bibliothèques !

Blam, blam !

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Six heures du matin, Berthe, cent deux ans, canarde l’escouade de flics qui a pris d’assaut sa chaumière auvergnate. Huit heures, l’inspecteur Ventura entame la garde à vue la plus ahurissante de sa carrière. La grand-mère au Luger passe aux aveux et le récit de sa vie est un feu d’artifice. Il y est question de meurtriers en cavale, de veuve noire et de nazi enterré dans sa cave.

Alors aveux, confession ou règlement de comptes ? Ventura ne sait pas à quel jeu de dupes joue la vieille édentée, mais il sent qu’il va falloir creuser. Et pas qu’un peu.

 

Frangines – Adèle Bréau

Frangines

Date de Parution : 10 Juin 2020

Il y a des mots que j’aime. Oui, des mots que je trouve charmants et très évocateurs. le terme « frangine » en fait partie, juste avant « frangipane » que j’apprécie beaucoup aussi mais c’est un autre sujet, ne nous égarons pas dès le départ … Lire la suite de « Frangines – Adèle Bréau »

La commode aux tiroirs de couleurs – Olivia Ruiz

La Commode Aux Tiroirs de Couleurs

Date de Parution : 20 Mai 2020

LE BILLET DE JUJU :

C’est tout bête, non, une commode ?

On dit bien « con, comme un balai », pourquoi le pendant féminin, ne serait-il pas pas « cone, comme une commode ». Je me pose la question. Et pourtant, cela n’a rien à voir avec ma lecture. Lire la suite de « La commode aux tiroirs de couleurs – Olivia Ruiz »

Solitudes Mineures – Lucie Desbordes

Solitudes Mineures

Date de Parution : 03 Juillet 2020

LE BILLET DE JUJU :

« Je suis partie ce matin avec mon sac à dos et le Petit Prince. Je ne rentrerai pas. »

Il n’en fallait pas plus que ces premiers mots pour que je m’engouffre à la suite de Mina et que je me barre avec elle pour une fugue (dés)enchantée dans la belle ville de Lyon ! Lire la suite de « Solitudes Mineures – Lucie Desbordes »

Les Sept Sœurs – TOME 02 : La Sœur de la tempête – Lucinda Riley

Les Sept Soeurs 02

Date de Parution de cette édition : 17 Juin 2020

LE BILLET DE JUJU :

— Oh, punaise ! T’as recommencé ! (voir l’épisode précédent LES SEPT SŒURS TOME 01 : Maia)

— Pardonnez-moi mon père, enfin ma sœur, parceque, oui j’ai pêché et je suis reparti en Suisse. Lire la suite de « Les Sept Sœurs – TOME 02 : La Sœur de la tempête – Lucinda Riley »

L’iguane de Mona – Michael Uras

L'iguane de Mona

Date de Parution : 27 Mai 2020

LE BILLET DE JUJU :

L’iguane de Mona. de l’île de Mona.

C’est ce drôle d’animal que Paul imagine lorsqu’il rêvasse d’une vie meilleure. Cet iguane qui concentre tous ses rêves d’évasion. Là-bas. Au soleil … Lire la suite de « L’iguane de Mona – Michael Uras »

Le Portait Chinois de Cécile Bergerac

Cécile BergeracAujourd’hui, c’est Cécile Bergerac qui se colle au portrait chinois après m’avoir émue avec son premier roman, FERME LES YEUX ET FAIS UN VŒU

Cécile, si tu étais : Lire la suite de « Le Portait Chinois de Cécile Bergerac »

La bibliothécaire d’Auschwitz – Antonio Iturbe

La Bibliothecaire

Date de Parution : 10 Juin 2020
LE BILLET DE JUJU :
LA BIBLIOTHÉCAIRE D’AUSCHWITZ
Dans un monde idéal, ce roman ne serait qu’un terrifiante dystopie. Rien de ce qu’il raconte n’aurait existé. Le lecteur tremblerait seulement d’effroi en se disant qu’heureusement, la vie est belle…

Lire la suite de « La bibliothécaire d’Auschwitz – Antonio Iturbe »

Les Vieux Fourneaux – Lupano & Cauuet

Les Vieux Fourneaux

Date de parution du tome 01 : 11 Avril 2014

LE BILLET DE JUJU :

Je savais déjà que c’était dans les vieux pots qu’on faisait les meilleures soupes mais là, j’apprends que c’est dans les vieux fourneaux qu’on fait la crème de la crème de la bande dessinée !

Lire la suite de « Les Vieux Fourneaux – Lupano & Cauuet »

Et que ne durent que les moments doux – Virginie Grimaldi

Et que ne durent

Date de Parution : 17 Juin 2020

LE BILLET DE JUJU :

En équilibre. Sur ce fil fragile.

Virginie Grimaldi est une équilibriste des mots, des sentiments. Comme nulle autre, elle vacille entre tendresse et nostalgie. Entre rire et larmes. Entre semi-vérités et clair-obscur. Lire la suite de « Et que ne durent que les moments doux – Virginie Grimaldi »