Le Portait Chinois de Cécile Bergerac

Cécile BergeracAujourd’hui, c’est Cécile Bergerac qui se colle au portrait chinois après m’avoir émue avec son premier roman, FERME LES YEUX ET FAIS UN VŒU

Cécile, si tu étais : Lire la suite de « Le Portait Chinois de Cécile Bergerac »

Le portrait chinois de Guillaume Sire

Guillaume Sire

Le temps passe et c’est l’heure du retour des portraits chinois! Et quel portrait aujourd’hui puisque je vous propose de partir à la rencontre de Guillaume Sire, un auteur cerf-volant au talent immense! Découvert avec RÉELLE, il m’a bouleversé avec AVANT LA LONGUE FLAMME ROUGE! Un auteur que je suis à la trace!

Guillaume, si tu étais : Lire la suite de « Le portrait chinois de Guillaume Sire »

Le Portrait Chinois de Sophie de Baere

Sophie de Baere

Sophie de Baere. Une belle  rencontre follement littéraire mais humaine également. Une plume et une personne très belles .Deux romans, deux pépites, LA DÉROBÉE et LES CORPS CONJUGAUX !

Sophie, si tu étais :

UN LIVRE Les gens dans l’enveloppe d’Isabelle Monnin. Pour l’audace de son approche en trois temps : fiction, enquête, chanson. Un livre magnifique !

UNE CITATION « … la seule raison d’être du roman est de dire ce que seul le roman peut dire. » Milan Kundera, in L’art du roman. Voilà. Tout est dit.

UN (AUTRE) ÉCRIVAIN Christian Bobin pour sa poésie des instants ou Charles Juliet, Marguerite Duras… (mais il y en a tant et tant d’autres ! )

UN PERSONNAGE DE FICTION Madeleine et sa fille Véra dans Les bien-aimés de Christophe Honoré.

UN MOT Imagination. Ce mot m’a sauvée, me sauve encore.

UNE LIBRAIRIE La Pléiade. Parce que Virginie et @aurelielibraire06800 sont des libraires formidables et parce que si je pouvais, j’y passerais des journées entières.

UN PRIX LITTÉRAIRE Un prix des libraires et des lecteurs.

UN GROS MOT Pétard ! (je vis dans le sud J)

UN ENDROIT DU MONDE Le Royal National Park, près de Sydney où j’ai vécu quelques temps, ou bien mes collines.

UN HASHTAG #gratitude Je le mets lorsque je reposte un avis de lecteur. C’est ce que je ressens à chaque fois.

UN HOMME Le mien.

UNE BONNE ADRESSE Le loir dans la théière pour ses tartes au citron dont la meringue dépasse les 10 cm de haut.

UNE PHOBIE L’avion (mais je me soigne avec du Gelsénium 9CH et des patchs)

L’OPPOSE DE TOI-MÊME Une femme qui ne doute jamais

UN SECRET Un thème que j’aime beaucoup explorer…

QUELQUES MOTS ISSUS DE L’UN DE TES OUVRAGES « Il faut lâcher prise, laisser nos morts marcher devant et vivre en nous, les fenêtres grandes ouvertes. Et tant pis si parfois ça claque. »

UNE ADDICTION La chanson française (Barbara, Souchon, Delerm, Brassens, Beaupain, Marchet,…) ou Otis Redding à fond dans ma voiture le matin pour aller au collège (mon ado craque !)

UN PÉCHÉ MIGNON beaucoup de Mughetto sur du bon pain avec un verre de Bourgogne et des amis.

UN MOMENT INOUBLIABLE Quand mon fils m’a adressé son premier sourire

UNE ERREUR DE JEUNESSE Le sweat fluo avec des pin’s, le jean XXL, les Reebok roses et surtout une chorégraphie endiablée sur MC Hammer avec une amie (qui, malheureusement pour elle, se reconnaitra) sur le podium d’un bal de village, au début des années 1990.

UNE IDÉE REÇUE Il n’y a que des Chihuahua à Nice (il y a aussi des Yorkshire et des Bichons)

UN SCOOP J’écris mon troisième roman !

UN COMPTE INSTAGRAM Celui de @pierre_hugues_ pour ses textes qui me bouleversent à coup sûr.

UN SENTIMENT La compassion.

UN TUE L’AMOUR La bêtise.

UN LIVRE QUE TU N’AS PAS ENCORE ECRIT Un vrai polar bien noir. Mais j’y pense.

UNE DÉFINITION DE TOI-MÊME Sensible, sincère, empathique, contemplative. Et tout ça, souvent un peu trop.

UN FILM Amour de Michael Haneke

UNE CHANSON Les gens qui doutent. Parce que j’aime la chanter et croire que ses paroles ont été écrites pour moi. Ou bien Le plus fort c’est mon père de Lynda Lemay parce que : « Est-ce que les déchirures ça se prévoit. »

UNE SÉRIE TÉLÉ Breaking Bad ou Big little lies

UNE EMISSION TÉLÉ La météo des plages entre juin et septembre.

LE MOT DE LA FIN  Au revoir.

Le Portrait Chinois d’Alexandra Koszelyk

Alexandra Koszelyk

Premier roman juste impressionnant de beauté, A CRIER DANS LES RUINES n’a pas fini de faire entendre parler de lui. Alexandra Koszelyk me fait l’honneur d’un portrait !

Alexandra, si tu étais : Lire la suite de « Le Portrait Chinois d’Alexandra Koszelyk »

Le Portrait Chinois de Julien Dufresne-Lamy

Julien Dufresne-LamyJOLIS, JOLIS MONSTRES. Coup de cœur de ma rentrée littéraire. Julien Dufresne-Lamy, en plus d’être un grand écrivain, porte brillamment, et la casquette, et un magnifique prénom ! Découvrez son portrait, entre humour et belle littérature!

Julien, si tu étais : Lire la suite de « Le Portrait Chinois de Julien Dufresne-Lamy »