Shining – Stephen King

Il y a des titres cultes. Auréolés de gloire et dont la seule évocation vous ramène des années en arrière.

Je viens de relire SHINING en deux petits jours et une nuit presque blanche. Découvert à l’adolescence, comme la plupart des œuvres du monsieur, il fut à l’origine de mes premiers frissons de lecteur et les nouvelles éditions du Livre de Poche, juste sublimes, me permettent de redécouvrir, des décennies plus tard, ces romans qui me trottent encore en tête tant ils sont forts !

Il s’agit là du troisième roman publié par Stephen King, à la fin des années 70, et autant te dire qu’il n’a pas pris une seule ride.

L’Overlook Palace. Cet hôtel grand luxe perdu au beau milieu des montagnes rocheuses. Lieu mythique de l’imagerie de Stephen, au fil des années. Souvent imité, jamais égalé, en littérature.

C’est là que Jack Torrance vient s’installer pour l’hiver, en tant que gardien, avec sa femme et son fils. C’est là qu’il croit venir abriter sa petite famille alors qu’il va inéluctablement plonger entre les griffes de l’hôtel.

Au fil des jours, les températures baissent et les esprits s’échauffent. Peu à peu, l’hôtel va montrer son vrai visage.

L’art de ce roman provient de ses personnages, humains et auquel on peut s’identifier facilement. Peu à peu, la tension monte jusqu’à nous laisser dévorer les dernières pages, complétement happés …Le King, ici, est au sommet de son art. Terrifiant huis-clos, il nous plonge dans les secrets d’un hôtel maudit où les fantômes hantent les longs couloirs et où personne ne vous entendra crier …Tu lis le King ? C’est quoi ton top 3 ?

LE RESUME DE L’EDITEUR :

Situé dans les montagnes Rocheuses, l’Overlook Palace passe pour être l’un des plus beaux lieux du monde. Confort, luxe, volupté…


L’hiver, l’hôtel est fermé.


Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l’habite un gardien.


Celui qui a été engagé cet hiver-là s’appelle Jack Torrance: c’est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d’échapper au désespoir. Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant, Danny.


Danny qui possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l’on croit disparus.


Ce qu’il sent, lui, dans les cent dix chambres vides de l’Overlook Palace, c’est la présence du démon. Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée ? ces bruits de fête qui dérivent dans les couloirs ? cette vie si étrange qui anime l’hôtel ?


Un récit envoûtant immortalisé à l’écran par Stanley Kubrick.