Snjór – Ragnar Jónasson

Date de Parution : 04 Juin 2020

LE BILLET DE JUJU :

« Il ne se passe jamais rien à Siglufjördur. »

Bon, il m’a fallu trois minutes et douze secondes pour écrire correctement le nom de cette petite ville du nord de l’Islande, je sens que la rédaction de cette petite chronique ne va pas être très aisée…

Donc.

Il ne se passe jamais rien à Siglutrucmachinchose. Pourtant, c’est là que va débarquer Ari Thor. (Alors, rien à voir avec Thor, le dieu du tonnerre ou le super héros bien connu des geeks que je suis, hein…). Et faut savoir qu’ici, il neige pas mal.

D’où le titre. Snjór. Neige en islandais !

Ari Thór quitte sa petite copine (qui utilise encore cette expression à part moi, levez la main ?) et la grande ville de Reykjavík pour venir s’enterrer dans la ville dont on ne sait pas écrire le nom (que je ne nommerai plus sous peine de migraine) pour entrer dans la police locale !

Dans cette petite communauté où tout le monde se connaît, il va être difficile de trouver sa place et de faire tomber les masques.

J’ai succombé à l’appel du polar qu’on appelle nordique et je ne regrette absolument pas. J’ai lu cette enquête en deux petits jours. Si le propos reste plutôt classique, le héros m’a bien plu et cette petite ville a un très bon goût de reviens-y mais ce qui a littéralement fonctionné, c’est cette immersion dans cette Islande que je ne connais pas et ce froid pénétrant.

Ari Thór est un héros attachant, un peu déboussolé, qui, oui, se pèle un peu les miches mais arrive quand même à résoudre sa première affaire ! Sans gore, un peu à la manière d’une Agathe Christie toute en moonboots et galerie de suspects frigorifiés.

Je vais continuer ma découverte de cette série aux noms imprononçables et me faire la collec (j’adore ça les collections, je ne sais pas si vous êtes au courant) car les couvertures pailletées de givre des éditions poches sont juste sublimes, elles seront du plus bel effet avec mes boules à neige.

Par contre, faut faire gaffe, car les différents tomes ont été publiés en France de manière un peu aléatoire et je pense que c’est important de respecter la chronologie !

Tu connais cette série ? Ou d’autres polars nordiques à me recommander ?

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Siglufjördur, ville perdue au nord de l’Islande, où il neige sans discontinuer et où il ne se passe jamais rien. Ari Thór, qui vient de terminer l’école de police à Reykjavik, y est envoyé pour sa première affectation. Mais voilà qu’un vieil écrivain fait une chute mortelle dans un théâtre et que le corps d’une femme est retrouvé, à moitié nu, dans la neige. Pour résoudre l’enquête, Ari Thor devra démêler les mensonges et les secrets de cette petite communauté à l’apparence si tranquille.

Raisons obscures – Amélie Antoine

Date de Parution : 02 Juillet 2020

LE BILLET DE JUJU :

C’est le bordel.

Dans mon cœur, dans ma tête, c’est le bordel…

Je viens de me faire ramasser la tronche et je vais devoir récupérer un à un les morceaux de mon cœur qui jonchent l’appartement. Car il a éclaté. Littéralement pulvérisé par ce roman que je n’attendais pas.

Je pensais lire un thriller, un polar, un truc qui s’oublie vite mais qui fait son petit effet.

Je me suis retrouvé fracassé, le livre refermé, un nœud au ventre et quelques insomnies à venir.

Ne lisez pas ce livre, il va vous faire mal.

Lisez ce livre, il est va vous rappeler à l’ordre.

Il va vous rappeler toutes ces choses auxquelles on ne prend pas garde, sous prétexte de nos vies si compliquées. Il va vous rappeler de prendre garde à ceux que vous aimez.

J’y suis allé à l’aveugle, sans rien connaître du sujet. Je me demandais où Amélie Antoine voulait en venir. Je me demandais ce que j’étais en train de lire. Je me pose encore la question.

De cette histoire, de ces deux familles si banales, si proches de ce que nous sommes, il me reste un trou béant dans la cage thoracique.

Rarement, j’ai pu lire un livre comme celui-ci. A la psychologie fouillée, au rythme entêtant, comme une course atroce vers l’inéluctable. Un livre comme on se retrouve face à une certaine vérité, de celles qu’on ne veut jamais regarder en face.

Un livre sur ces raisons obscures qui font de nous des monstres d’indifférence.

Depuis, c’est le bordel. Dans ma tête, dans mon cœur, dans mon ventre.
Depuis, j’ai encore un peu ouvert les yeux sur le mal qu’on peut faire sans le savoir.

Reste à m’en remettre.

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

D’un côté, les Mariani.
De l’autre, les Kessler.
Pour les deux familles, la même routine : l’ennui au quotidien, les voisins trop bruyants, la dépression qui rampe, l’adultère qui menace… Rien de bien grave, en fait, mais pendant ce temps, on ne voit rien. On n’a rien vu. On n’entend rien. Rien entendu.
Il n’est pas de victime sans bourreau.
Ni de martyr sans silence.

Rosa Dolorosa – Caroline Dorka-Fenech

Date de Parution : 27 Août 2020

LE BILLET DE JUJU :

Qu’il est bon de voir déambuler Rosa et son fils adoré, Lino, dans les rues du Vieux Nice. C’est beau de voir cette maman, fière de son grand garçon et si heureuse.

Lire la suite de « Rosa Dolorosa – Caroline Dorka-Fenech »

Buveurs de vent – Franck Bouysse

Buveurs de Vent

Date de Parution : 19 Août 2020

Lire Franck Bouysse, c’est souvent boire la coupe jusqu’à la lie. Jusqu’à ce qu’il prenne possession de ton cerveau, imprimant son image, son histoire, à travers cette écriture unique et viscérale. Lire la suite de « Buveurs de vent – Franck Bouysse »

Sale bourge – Nicolas Rodier

Sale Bourge

Date de Parution : 19 Août 2020

LE BILLET DE JUJU :

« Il y a un tel écart entre nos principes et nos comportements. »

Les principes justement. Ceux nés d’une éducation qu’on qualifie de bourgeoise. On peut naître avec une cuillère en argent dans la bouche et pourtant, en prendre plein la gueule. Et, ici, Versailles n’est pas forcément synonyme de grandeur d’âme… Lire la suite de « Sale bourge – Nicolas Rodier »

Mon père, Ma mère, Mes tremblements de Terre – Julien Dufresne-Lamy

Mon Pere Ma Mere Mes tremblements de Terre

Date de Parution : 20 Août 2020

LE BILLET DE JUJU :

Tremble, lecteur, tremble !

Le nouveau roman de Julien Dufresne-Lamy est enfin là et je ne vais pas faire durer le suspense … Je suis comblé. Profondément touché et un peu déboussolé … Lire la suite de « Mon père, Ma mère, Mes tremblements de Terre – Julien Dufresne-Lamy »

Les Sept Sœurs Tome 03 : La Sœur de l’Ombre – Lucinda Riley

La Soeur de L'Ombre

Date de Parution en poche : 17 Juin 2020

LE BILLET DE JUJU :

— Juju ? C’est toi là-bas dans le noir ?

— Oui, c’est moi, Juju… Non, je n’ai pas changé… (T’as la réf, t’as la réf ?)

— Mais qu’est-ce que tu fiches dans l’ombre, comme ça ? Tu te prends pour une star ou quoi ?

— Pas du tout ! Mais ça tombe bien que tu en parles car je viens de terminer l’histoire de Star, la troisième sœur !

— C’est reparti, mon kiki ! Il recommence avec sa famille ! (Voir les épisodes précédents)

— En même temps, tu sais, la famille, c’est mon truc !

— On sait, on sait …

— Bref. Figure-toi que ce tome est mon préféré des trois pour le moment !

— Star t’a conquis ? Plus que Maia et Ally ? Normalement, on ne doit pas dire qu’on préfère une de ses sœurs, c’est péché !

— C’est bien. Tu suis ! Et puis, je ne suis pas leur père, moi, j’ai le droit d’avoir mes petites chouchoutes ! J’ai beaucoup aimé oui alors que ce que j’entrevoyais de Star dans les deux premiers tomes me laissaient imaginer une nana un peu transparente ! Et bien, elle mérite de sortir de l’ombre justement !

— Et elle nous emmène où cette fois alors la starlette ?

— C’est moi ou tu t’intéresses finalement ?

— Non, non, je suis juste charitable, tu me fais un peu de peine. du coup, j’ai acheté le premier tome mais pour voir, quoi …

— J’en étais sûr ! T’es mordu ! Ici, tu vas te balader dans la campagne anglaise, dans les rues de Londres et même rencontrer la célèbre Béatrix Potter, rien que ça ! Si tu aimes les jolis cottages, les animaux et les femmes au caractère trempé, tu vas être servi ! Je suis fan de Flora, l’ancêtre de Star !

— Ok, ok, mais n’en dis pas trop surtout… Je dois filer de toute façon… J’ai du lait sur le feu…

— Dis plutôt que tu vas continuer ta lecture des Sept sœurs, va ! Y ‘a pas de honte ! Des gens très bien se sont laissés embarquer !

— …

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Star d’Aplièse est à un carrefour de sa vie après le décès brutal de son père bien-aimé, le millionnaire excentrique surnommé Pa Salt par ses six filles, toutes adoptées aux quatre coins du monde. Il leur a laissé à chacune un indice sur leurs origines, mais Star, la plus énigmatique, hésite à sortir du cocon qu’elle s’est créé avec sa sœur CeCe.

Désespérée, elle décide de suivre le premier indice, qui l’entraîne dans une librairie de livres anciens à Londres… Un siècle auparavant, l’indépendante et entêtée Flora MacNichol jure qu’elle ne se mariera jamais. Elle est heureuse et en sécurité dans sa demeure du Lake District, vivant à proximité de son idole, Beatrix Potter, lorsque divers événements qu’elle ne maîtrise pas l’entraînent à Londres, dans la maison de l’une des hôtesses les plus réputées dans la haute société edwardienne : Alice Keppel.

Flora est tiraillée entre un amour passionnel et ses devoirs envers sa famille, mais arrive à trouver sa place sur l’échiquier – qui comporte des règles que seuls certains connaissent, jusqu’à ce qu’un mystérieux gentleman lui révèle ce qu’elle a cherché durant toute sa vie…

La Femme au Manteau Violet – Clarisse Sabard

Date de Parution : 17 Mars 2020

LE BILLET DE JUJU :

Bibiche, mets ton manteau, on y va !

Le dernier roman de Clarisse Sabard est un véritable grand voyage alors vaut mieux sortir couvert !

De la France à l’Angleterre, en passant par les Etats-Unis, profitons également de l’occasion pour se balader dans le temps, la marque de fabrique de Clarisse !

En 2018, tu vas faire connaissance, Bibiche, avec Johanna, nana de son époque au métier peu commun qui va se retrouver face à un sale pépin de santé. de fil en aiguille, le temps qu’il faut pour coudre un manteau digne de ce nom, elle va partir en quête des secrets qui remontent à plusieurs générations, sur les traces de Charlotte dans le New-York des années 30.

Secrets de famille, histoire de femmes fortes, ce roman embarque pour une lecture tous conforts en première classe ! Pas le temps de somnoler, le rythme est soutenu et les révélations vont vous tenir éveillé durant tout le voyage !

Comme souvent, pour moi, dans ce genre littéraire, ma préférence va aux parties dans le passé et l’histoire dans le New-York des années 30, entre gangsters et jazz endiablé, je pense d’ailleurs à me mettre au charleston mais je pars de tellement loin que le défi risque d’être très compliqué !

Entre deux révélations, Clarisse Sabard prend le temps d’offrir des personnages touchants et vivants, plein d’interrogations sur les choix qu’ils ont pu faire.

Tu l’auras compris, Bibiche, si tu cherches un roman qui te tiendra en haleine cet été, jusqu’à connaître tous les petits et grands secrets d’une vie, je te conseille fortement d’enfiler ton manteau et de partir derrière Jo, Charlotte et leur grande famille haute en couleurs, mais je te préviens, c’est le violet qui va dominer ! 😉

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

2018. La vie de Jo vole en éclats suite à ce qui ne semblait être qu’un banal accident sans gravité ; pourtant, un scanner révèle qu’un anévrisme risque de se rompre à tout moment. Le neurologue lui laisse le choix : elle peut être opérée, mais les risques sont importants. Persuadée qu’elle va mourir, Jo se réfugie chez Victor, son grand-père. Ce dernier va lui montrer un pendentif qu’il a reçu d’Angleterre quelques années plus tôt, avec pour seule explication ce mot griffonné sur une feuille : « De la part de Charlotte, qui n’a jamais oublié Gabriel. Ce souvenir vous revient de droit. » Victor lui révèle que Gabriel était son frère aîné, décédé lorsqu’il était enfant. Jo décide de se rendre à Ilfracombe, dans le Devonshire, afin d’aider son grand-père à résoudre ce mystère, et surtout, de réfléchir à la décision qu’elle doit prendre…

1929. Charlotte et son mari, Émile, quittent leur vignoble d’Épernay pour un voyage d’affaires à New York. Sur place, la jeune femme s’éprend de Ryan, un mystérieux homme d’affaires. Lorsqu’il se rend compte de cette trahison, Émile entre dans une rage folle, la frappe et la laisse pour morte. À son réveil, Charlotte se rend compte que son mari est parti ; pire, il lui a pris tous ses papiers. Elle est effondrée : son fils de quatre mois, Gabriel, est resté en France, et sans papiers, elle ne peut pas le rejoindre…

Mamie Luger – Benoît Philippon

Mamie Luger

Date de Parution en poche : 25 Mars 2020

LE BILLET DE JUJU :

Blam, blam !

Haut les mains, peau de lapin, la maîtresse en maillot de bain, voilà que débarque la mamie Luger et vous allez pas vous en remettre, foi de Juju !

A l’heure où il est de bon ton de paraître jeune, moi, je veux vieillir en beauté comme la mémé de ce roman ! Cette mémére là, je te conseille pas de la pousser dans les orties, elle risquerait de t’entraîner avec elle et de te le rendre au centuple !

Elle a 102 balais, on peut parler de vieille peau là je crois ! Et dés le départ, elle annonce la couleur en se retrouvant en garde à vue pour avoir tiré sur son voisin ! Evidemment, Mamie Luger n’a pas la langue dans sa poche et plus rien ne lui fait peur !

Une garde à vue qui va prendre des allures de confession, la mémé va vider son sac et je peux vous dire qu’il est plutôt rempli le bougre ! Jamais l’expression « des cadavres dans le placard » n’aura eu autant de sens !

A la croisée des Tontons Flingueurs et d’un roman de Valérie Perrin (oui, oui, et je pèse mes mots !), ce roman est un coup de cœur absolu ! Une petite pépite qui pétarade et envoie du lourd ! Une réflexion sur les monstres qui la plupart du temps ne sont pas ceux que l’on croit !

Ce petit bijou d’humour noir alterne entre la garde à vue et le passé de cette savoureuse mamie qui un jour fut jeune et follement libre !

A la fois complètement hilarant, avec des dialogues savoureux et inimitables, cette lecture est aussi un beau plaidoyer sur les femmes ! Ils sont rares les bouquins qui peuvent à la fois te faire te marrer comme une baleine et te coller la larme à l’œil la page d’après !

Un roman comme on en fait (trop) peu ! Qu’on ne voudrait jamais terminer.
Allez, viens prendre un sacré coup de vieux, tu vas en redemander, c’est promis ! Moi, je me suis déjà commandé les deux autres romans de Benoît Philippon en bon nouveau fan qui se respecte !

Blam, blam !!

Un coup de flingue dans le cœur ! Une détonation inoubliable ! Un must have dans nos bibliothèques !

Blam, blam !

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Six heures du matin, Berthe, cent deux ans, canarde l’escouade de flics qui a pris d’assaut sa chaumière auvergnate. Huit heures, l’inspecteur Ventura entame la garde à vue la plus ahurissante de sa carrière. La grand-mère au Luger passe aux aveux et le récit de sa vie est un feu d’artifice. Il y est question de meurtriers en cavale, de veuve noire et de nazi enterré dans sa cave.

Alors aveux, confession ou règlement de comptes ? Ventura ne sait pas à quel jeu de dupes joue la vieille édentée, mais il sent qu’il va falloir creuser. Et pas qu’un peu.

 

Frangines – Adèle Bréau

Frangines

Date de Parution : 10 Juin 2020

Il y a des mots que j’aime. Oui, des mots que je trouve charmants et très évocateurs. le terme « frangine » en fait partie, juste avant « frangipane » que j’apprécie beaucoup aussi mais c’est un autre sujet, ne nous égarons pas dès le départ … Lire la suite de « Frangines – Adèle Bréau »