Et me Souvenir de ta Mémoire – Cécile Bergerac

La mémoire. Quel drôle de mécanisme.

Les souvenirs. Les traces de l’intime. Ces infimes délicatesses que l’on garde en soi toute une vie.

La mémoire. Ce qu’on se construit à travers celle des êtres qui croisent notre route.

Cécile Bergerac, dans son second roman, a pris mon cœur entre ses mains et doucement, avec tendresse, vérité et émotion m’a amené jusqu’à la dernière page, les yeux mouillés mais le cœur gonflé d’amour.

Car c’est d’amour qu’il est question ici. Ce roman est une histoire d’amour. Une belle, une vraie, une immense.

Celle de Cécile et de son grand-père.

Je suis entré dans leur vie, je me suis caché dans un coin et je les ai écoutés vivre. J’ai bu les souvenirs d’une petite fille, béate d’amour pour ses grands-parents. J’ai observé cet homme, qui a quitté son Algérie natale pour la France, cet homme digne, profondément émouvant. Son papy. Son géant.

Je les ai observés et je les ai aimés si fort que je les garde encore un peu en moi après cette lecture. Juste parcequ’ils ne vont pas me quitter comme ça …

Cécile Bergerac, définitivement, fait partie intégrante de ma voie lactée, une étoile qui brille dans mon univers intérieur. Je crois qu’elle et moi faisons partie d’une même famille…

Alors, merci infiniment Cécile d’écrire des choses si belles qu’elles nous remuent en dedans. Sans maniérisme mais d’une si belle manière. Dieu, que j’aime lorsque l’écriture se fait ainsi universelle, dans son plus simple appareil.

« Si j’avais plus de maturité, je comprendrais peut-être que la vie ne vaut pas d’être chérie que quand elle offre le parfum des roses, mais également lorsqu’elle perce le doigt maladroit. »

LE RESUME DE L’EDITEUR :

Sans pouvoir en expliquer la raison, Marcel a noué une relation privilégiée avec Cécile, sa cinquième petite fille. Pourtant, quand elle lui demande de lui raconter sa vie en Algérie avant de venir vivre en France, il se dérobe toujours. Il ne veut plus repenser à cette période et aux secrets qu’elle recèle. Mais Cécile est opiniâtre et pose encore et toujours les mêmes questions.


Face à l’obstination dont elle fait preuve, Marcel finit par comprendre que dans son passé se trouvent les racines sur lesquelles grandit sa petite fille chérie et qu’il doit transmettre pour qu’elle puisse s’épanouir. Mais comment, après avoir vécu trois guerres, expliquer sans effrayer ?


Avec toute la pudeur qui le caractérise, il préférera taire le pire et léguer le meilleur : se concentrer sur les odeurs d’épices plutôt que sur celle du sang, sur la fraternité plutôt que sur les divergences ; faire perdurer la lumière plutôt que l’obscurité.

Mes conseils pour Noël 2020 !

Parceque plus que jamais les livres doivent se retrouver au pied du sapin et offrir du baume à tous nos petits cœurs fatigués par cette drôle de période, je te propose ma sélection de livres parus en 2020 et à offrir à Tatie Ginette et Cousin Machin ! Ces livres qui pour des raisons différentes ont su me toucher plus que de raison cette année :

LES MAGNOLIAS de Florent Oiseau : « Florent Oiseau possède ce talent de la nonchalance non étudiée, une façon d’écrire qui n’appartient qu’à lui. Il n’imite personne et trace sa plume. »

AVANT LA LONGUE FLAMME ROUGE de Guillaume Sire : « Guillaume Sire, écrivain cerf-volant, tient au bout de ses doigts des mots bouleversants, et les fait tournoyer, au gré du vent, légère brise puis tempête dévastatrice. »

LA SOMME DE NOS VIES de Sophie Astrabie :  » Ce roman, c’est la somme de tout ce que j’aime lire. Une histoire, des personnages, de la vie, de la tendresse, de la simplicité et énormément de talent. »

LES DEMOISELLES d’Anne-Gaëlle Huon : « Un roman résolument féminin, sans leçon de féminisme, qui fait de ces demoiselles de grandes dames de cœur ! »

MAMIE LUGER de Benoît Philippon : « Un roman comme on en fait (trop) peu ! Qu’on ne voudrait jamais terminer. Allez, viens prendre un sacré coup de vieux, tu vas en redemander, c’est promis ! »

MON PERE, MA MERE, MES TREMBLEMENTS DE TERRE de Julien Dufresne-Lamy :  » Un roman d’utilité publique, sincère, honnête et un peu dingue. »

LES SEPT SŒURS de Lucinda Riley : « Lucinda Riley, elle sait raconter son histoire, elle t’embarque, comme une bonne série d’été ! Tu poses le cerveau et tu pars en voyage ! »

ROSA DOLOROSA de Caroline Dorka-Fenech : « Un premier roman maîtrisé, implacable et marquant. Une écriture presque empoisonnée, imagée, ondoyante. »

MADEMOISELLE PAPILLON d’Alia Cardyn : « Une histoire, à hauteur de vérité, qui ébranle souvent, touche à chaque page et ne peut laisser personne indifférent. »

FERME LES YEUX ET FAIS UN VŒU de Cécile Bergerac : « Parfois, un livre vous enveloppe, vous touche, de façon inexpliquée et il ne faut pas chercher d’où vient la magie. »

QUARTIER LIBRE de Vincent Lahouze : « C’est un roman qui se lit d’une traite, comme on se retrouve prisonnier d’une histoire qu’on ne peut pas lâcher. »

Le Portait Chinois de Cécile Bergerac

Cécile BergeracAujourd’hui, c’est Cécile Bergerac qui se colle au portrait chinois après m’avoir émue avec son premier roman, FERME LES YEUX ET FAIS UN VŒU

Cécile, si tu étais : Lire la suite de « Le Portait Chinois de Cécile Bergerac »

Ferme les yeux et fais un vœu – Cécile Bergerac

Ferme Les YEux 01

Date de Parution : 12 Mars 2020

LE BILLET DE JUJU :

Fermer les yeux et faire un vœu.

Ça a l’air tout con, comme ça. Un peu cliché, un peu naïf. Ce livre était fait pour moi ! Lire la suite de « Ferme les yeux et fais un vœu – Cécile Bergerac »