Les Sept Sœurs Tome 04 : La Sœur à la perle – Lucinda Riley

Date de Parution de l’édition Poche : 01 Juillet 2020

LE BILLET DE JUJU :

— Oh, putain, le revoilà avec sa tribu en jupons !

— Ne sois pas vulgaire, je te prie. On nous regarde, là …

— Bon, on connaît la musique maintenant… Un tome par sœur, avec une destination exotique à la clef ! C’est laquelle cette fois ?

— C’est CeCe.

— Voilà que tu bafouille. C’est laquelle alors ? C’est, c’est , c’est ???


— C’est CeCe, je te dis. C’est le diminutif de Célaéno

— Ah, parceque y’a vraiment des nanas qui s’appellent comme ça. Plus rien ne m’étonne mais là, quand même on tient une sacrée perle !

— Oui, justement, une perle, Cece, c’est la soeur à la perle !

— …

— Elle est toujours aussi forte la Lucinda Riley, crois-moi ! Moi, qui pensais qu’elle allait me gonfler cette quatrième sœur, je me suis encore fait embobiner. Faut dire que ce qu’on apercevait d’elle dans les précédents tomes nous la rendait plutôt antipathique, avec cette façon de régenter la vie de la pauvre Star. Et en fait, je la kiffe la CeCe ! Elle est touchante, entre sa dyslexie et son sentiment d’être la moins belle des six sœurs.

— Et tu as vu du pays, j’imagine ?

— Ah ça oui, de l’Ecosse, à l’Australie en faisant un petit détour par la Thaïlande ! Je t’avoue qu’en ce moment, c’est un moyen sûr de voyager en toute sérénité cette saga ! Tout en ayant le sentiment de faire partie de la famille d’Aplièse !

— Et jamais tu ne te lasses de cette famille dysfonctionnelle ?

— Franchement ? Non ! Cela étant, il ne faut pas tous les lire d’affilée évidemment ! Je vais lire le cinquième dans quelques temps puis attendre la sortie en poche du sixième bien gentiment ! Je voudrai pas me gâcher le plaisir, tu vois.

— Tu n’es pas impatient ? Je crois qu’il existe en grand format le sixième, hein !

— Oui, je sais, je sais mais j’ai commencé la collec en poche et je suis un psychopathe avec mes livres …

— Oui, pas qu’avec tes livres mais ça c’est un autre sujet …

Pour lire mes billet sur les tomes précédents :

LE RESUME DE L’EDITEUR :

À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a ramenées des quatre coins du monde et adoptées lorsqu’elles étaient bébés, Célaéno d’Aplièse et ses sœurs reçoivent chacune pour héritage un indice qui leur permettra de percer le mystère de leurs origines. Le sien conduira CeCe jusque dans la chaleur et la poussière rouge de l’Australie. Elle y croisera le destin de Kitty McBride qui, cent ans plus tôt, a abandonné sa vie bien rangée à Édimbourg pour chercher en terre inconnue le grain d’aventure dont elle avait toujours rêvé… ainsi qu’un amour qu’elle n’avait jamais imaginé. Pour CeCe, ce vaste et sauvage continent pourrait lui offrir ce qu’elle a toujours cru impossible : un sentiment d’appartenance et un foyer…

La Sœur à la perle est le quatrième tome de la série événement Les Sept Sœurs qui a conquis 20 millions de lecteurs dans le monde. À travers ses romans au souffle unique, peuplés de personnages inoubliables, liés par les drames et l’amour, Lucinda Riley a affirmé son immense talent, créant un genre littéraire à part entière.

Misery – Stephen King

LE BILLET DE JUJU :

« Mon nom est Annie Wilkes, et je suis votre admiratrice numéro un. »
Voilà en substance une des phrases les plus terrifiantes que j’ai pu lire, dans ma petite vie de lecteur …

Il en a de la veine Paul Sheldon d’avoir été recueilli, après un terrible accident, par sa fan la plus fidèle. Même lui, grand écrivain, n’aurait pu imaginer un tel coup du sort …

La « gentille » dame va le requinquer et va finir par l’obliger à écrire la suite de sa saga à succès, Misery. Qu’il le veuille ou non, peu importe … Car Annie Wilkes est légèrement dérangée et le personnage de papier, Misery, est la seule chose qui lui importe … Alors tant pis si Paul Sheldon avait décidé que son héroïne était morte et enterrée ! Il va devoir la ramener à la vie … Et pour lui, c’est bien une question de vie ou de mort dont il s’agit là …

J’ai relu Misery donc. En trois jours. Grand bien m’a pris car au-delà de ce huis-clos angoissant entre une foldingue et son écrivain chéri, j’y ai retrouvé une double lecture follement savoureuse. Un roman dans le roman. Et lorsqu’un bouquin est aussi bon, il te claque entre les doigts et tu en savoures chaque page.

Stephen King, ici au sommet de son art, offre un regard passionnant et terrifiant sur le métier d’écrivain. La lecture du manuscrit, écrit sous la contrainte, est juste savoureuse. Le processus implacable.

Ce roman, paru en France en 1989, n’a pas pris une ride et se bonifie même avec le temps. Annie Wilkes y est juste terrifiante de folie et Paul Sheldon, ben, on n’aimerait vraiment pas être à sa place. Vraiment pas !

Si tu n’as encore pas lu ce petit chef d’œuvre du genre, va falloir investir car ce roman est un incontournable ! A savoir qu’ici, pas de fantastique ou d’histoires de fantômes, le King ancre son histoire dans la réalité.

Je débute avec ce titre ma collection du King avec les nouvelles éditions du Livre de Poche dont les couvertures sont justes sublimes et je vais en profiter pour lire, et relire, monsieur Stephen King.

Et toi, c’est lequel ton préféré de Stephen King ?

LE RESUME DE L’EDITEUR :

Misery, c’est le nom de l’héroïne populaire qui a rapporté des millions de dollars au romancier Paul Sheldon. Après quoi il en a eu assez : il a fait mourir Misery pour écrire enfin le « vrai » roman dont il rêvait.


Et puis il a suffi de quelques verres de trop et d’une route enneigée, dans un coin perdu… Lorsqu’il reprend conscience, il est allongé sur un lit, les jambes broyées dans l’accident. Sauvé par une femme, Annie. Une admiratrice fervente. Qui ne lui pardonne pas d’avoir tué Misery. Et le supplice va commencer.


Sans monstres ni fantômes, un Stephen King au sommet de sa puissance nous enferme ici dans le plus terrifiant huis clos qu’on puisse imaginer.

Graines de Héros – recueil collectif

Date de Parution : 26 Août 2020

LE BILLET DE JUJU :

Planter une graine. S’il y a bien quelque chose auquel je crois, c’est cette faculté que possèdent les livres de semer une petite graine dans le cœur de leurs lecteurs. Les livres ne changent pas le monde mais ils permettent un peu parfois de le contempler différemment, de mettre le doigt sur ce qui fait, ce que devient, notre humanité.

De graines, il est question ici, celles que Jorge plante à chaque arbre abattu dans la forêt amazonienne. Comme un super héros qui voudrait un peu sauver le monde.

Ce recueil m’a rappelé ces bouquins que je dévorais gamin. Vous savez, ces « livres dont vous êtes le héros » et dans lesquels vous choisissiez la suite des évènements.

De la même façon, on retrouve ici douze nouvelles, en plus de celle de départ, libre au lecteur ensuite de parcourir chaque nouvelle à sa façon, de manière ludique, selon ses envies.

Au vu du casting de jolis jardiniers qui parsèment ce recueil de leur plume bienveillante, je ne pouvais pas passer à côté. On croise entre autres, ici, des textes d’écrivains chers à mon cœur tels que Virginie Grimaldi, Gavin’s Clemente-Ruiz ou Sophie Astrabie, avec une préface signée de l’enchanteresse Agnès Ledig.

Chacun d’entre eux va alors nous faire découvrir un pan de l’histoire de Jorge et des siens. Nous raconter les petites histoires qui font sa vie, autour de ce thème de la déforestation.

Treize nouvelles, pour apercevoir ce que ces graines peuvent donner, grandir et devenir. Treize nouvelles comme une bonne action puisque 1,50 € est reversé à l’UNICEF pour chaque ouvrage vendu.

Personnellement, comme dans tout recueil de textes de différents auteurs, j’ai trouvé du bon et du moins bon. Chacun, selon sa sensibilité, sera touché ou pas par telle ou telle plume, évidemment.

Il reste quelques graines, joliment semées, et qui vous proposeront un très joli moment de lecture même si on aurait parfois aimé que certains textes soient plus long, tant ils fonctionnent bien.

A vous de vous faire un avis et de laisser germer votre petite graine d’espoir …

LE RESUME DE L’EDITEUR :

Jorge vit en Equateur. Tous les jours il plante des graines de kapokier là où une compagnie forestière américaine a eu l’autorisation d’exploiter l’or vert d’Amazonie. Pour chaque arbre déraciné, Jorge dépose une graine dans l’espoir de combattre la déforestation massive de son pays, mais un jour, le couperet tombe. Jorge et son père sont contraints de quitter leur maison en plein cœur de la forêt.


Commencent alors trois histoires :

Julien Sandrel, Laure Manel, Gavin’s Clemente-Ruiz et Sophie Tal Men ont projeté Jorge trente ans plus tard, en France ; Aurélie Valognes, Lena Walker, Romain Puertolas et Lorraine Fouchet ont pris le chemin de l’exil avec le petit planteur de kapokier, le faisant traverser l’Equateur avec pour destination le volcan Cotopaxi ; quant à Baptiste Beaulieu, Serena Giuliano, Sophie Astrabie et Virginie Grimaldi, ils ont réveillé l’Esprit du Fleuve Napo et confronté Jorge à son destin.

Les Sept Sœurs Tome 03 : La Sœur de l’Ombre – Lucinda Riley

La Soeur de L'Ombre

Date de Parution en poche : 17 Juin 2020

LE BILLET DE JUJU :

— Juju ? C’est toi là-bas dans le noir ?

— Oui, c’est moi, Juju… Non, je n’ai pas changé… (T’as la réf, t’as la réf ?)

— Mais qu’est-ce que tu fiches dans l’ombre, comme ça ? Tu te prends pour une star ou quoi ?

— Pas du tout ! Mais ça tombe bien que tu en parles car je viens de terminer l’histoire de Star, la troisième sœur !

— C’est reparti, mon kiki ! Il recommence avec sa famille ! (Voir les épisodes précédents)

— En même temps, tu sais, la famille, c’est mon truc !

— On sait, on sait …

— Bref. Figure-toi que ce tome est mon préféré des trois pour le moment !

— Star t’a conquis ? Plus que Maia et Ally ? Normalement, on ne doit pas dire qu’on préfère une de ses sœurs, c’est péché !

— C’est bien. Tu suis ! Et puis, je ne suis pas leur père, moi, j’ai le droit d’avoir mes petites chouchoutes ! J’ai beaucoup aimé oui alors que ce que j’entrevoyais de Star dans les deux premiers tomes me laissaient imaginer une nana un peu transparente ! Et bien, elle mérite de sortir de l’ombre justement !

— Et elle nous emmène où cette fois alors la starlette ?

— C’est moi ou tu t’intéresses finalement ?

— Non, non, je suis juste charitable, tu me fais un peu de peine. du coup, j’ai acheté le premier tome mais pour voir, quoi …

— J’en étais sûr ! T’es mordu ! Ici, tu vas te balader dans la campagne anglaise, dans les rues de Londres et même rencontrer la célèbre Béatrix Potter, rien que ça ! Si tu aimes les jolis cottages, les animaux et les femmes au caractère trempé, tu vas être servi ! Je suis fan de Flora, l’ancêtre de Star !

— Ok, ok, mais n’en dis pas trop surtout… Je dois filer de toute façon… J’ai du lait sur le feu…

— Dis plutôt que tu vas continuer ta lecture des Sept sœurs, va ! Y ‘a pas de honte ! Des gens très bien se sont laissés embarquer !

— …

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Star d’Aplièse est à un carrefour de sa vie après le décès brutal de son père bien-aimé, le millionnaire excentrique surnommé Pa Salt par ses six filles, toutes adoptées aux quatre coins du monde. Il leur a laissé à chacune un indice sur leurs origines, mais Star, la plus énigmatique, hésite à sortir du cocon qu’elle s’est créé avec sa sœur CeCe.

Désespérée, elle décide de suivre le premier indice, qui l’entraîne dans une librairie de livres anciens à Londres… Un siècle auparavant, l’indépendante et entêtée Flora MacNichol jure qu’elle ne se mariera jamais. Elle est heureuse et en sécurité dans sa demeure du Lake District, vivant à proximité de son idole, Beatrix Potter, lorsque divers événements qu’elle ne maîtrise pas l’entraînent à Londres, dans la maison de l’une des hôtesses les plus réputées dans la haute société edwardienne : Alice Keppel.

Flora est tiraillée entre un amour passionnel et ses devoirs envers sa famille, mais arrive à trouver sa place sur l’échiquier – qui comporte des règles que seuls certains connaissent, jusqu’à ce qu’un mystérieux gentleman lui révèle ce qu’elle a cherché durant toute sa vie…

Mamie Luger – Benoît Philippon

Mamie Luger

Date de Parution en poche : 25 Mars 2020

LE BILLET DE JUJU :

Blam, blam !

Haut les mains, peau de lapin, la maîtresse en maillot de bain, voilà que débarque la mamie Luger et vous allez pas vous en remettre, foi de Juju !

A l’heure où il est de bon ton de paraître jeune, moi, je veux vieillir en beauté comme la mémé de ce roman ! Cette mémére là, je te conseille pas de la pousser dans les orties, elle risquerait de t’entraîner avec elle et de te le rendre au centuple !

Elle a 102 balais, on peut parler de vieille peau là je crois ! Et dés le départ, elle annonce la couleur en se retrouvant en garde à vue pour avoir tiré sur son voisin ! Evidemment, Mamie Luger n’a pas la langue dans sa poche et plus rien ne lui fait peur !

Une garde à vue qui va prendre des allures de confession, la mémé va vider son sac et je peux vous dire qu’il est plutôt rempli le bougre ! Jamais l’expression « des cadavres dans le placard » n’aura eu autant de sens !

A la croisée des Tontons Flingueurs et d’un roman de Valérie Perrin (oui, oui, et je pèse mes mots !), ce roman est un coup de cœur absolu ! Une petite pépite qui pétarade et envoie du lourd ! Une réflexion sur les monstres qui la plupart du temps ne sont pas ceux que l’on croit !

Ce petit bijou d’humour noir alterne entre la garde à vue et le passé de cette savoureuse mamie qui un jour fut jeune et follement libre !

A la fois complètement hilarant, avec des dialogues savoureux et inimitables, cette lecture est aussi un beau plaidoyer sur les femmes ! Ils sont rares les bouquins qui peuvent à la fois te faire te marrer comme une baleine et te coller la larme à l’œil la page d’après !

Un roman comme on en fait (trop) peu ! Qu’on ne voudrait jamais terminer.
Allez, viens prendre un sacré coup de vieux, tu vas en redemander, c’est promis ! Moi, je me suis déjà commandé les deux autres romans de Benoît Philippon en bon nouveau fan qui se respecte !

Blam, blam !!

Un coup de flingue dans le cœur ! Une détonation inoubliable ! Un must have dans nos bibliothèques !

Blam, blam !

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Six heures du matin, Berthe, cent deux ans, canarde l’escouade de flics qui a pris d’assaut sa chaumière auvergnate. Huit heures, l’inspecteur Ventura entame la garde à vue la plus ahurissante de sa carrière. La grand-mère au Luger passe aux aveux et le récit de sa vie est un feu d’artifice. Il y est question de meurtriers en cavale, de veuve noire et de nazi enterré dans sa cave.

Alors aveux, confession ou règlement de comptes ? Ventura ne sait pas à quel jeu de dupes joue la vieille édentée, mais il sent qu’il va falloir creuser. Et pas qu’un peu.

 

Les Sept Sœurs – TOME 02 : La Sœur de la tempête – Lucinda Riley

Les Sept Soeurs 02

Date de Parution de cette édition : 17 Juin 2020

LE BILLET DE JUJU :

— Oh, punaise ! T’as recommencé ! (voir l’épisode précédent LES SEPT SŒURS TOME 01 : Maia)

— Pardonnez-moi mon père, enfin ma sœur, parceque, oui j’ai pêché et je suis reparti en Suisse. Lire la suite de « Les Sept Sœurs – TOME 02 : La Sœur de la tempête – Lucinda Riley »

Les Sept Sœurs – TOME 01 : MAIA – Lucinda Riley

Les Sept Soeurs 01

Date de Parution : 03 Juin 2020

LE BILLET DE JUJU :

— Ah, mais non ! Pas toi ! Ne me dis pas que tu vas lire ce roman qu’on voit partout !?

— Et pourquoi pas ? Tu m’emmerdes avec tes a priori ! Lire la suite de « Les Sept Sœurs – TOME 01 : MAIA – Lucinda Riley »

Verhoeven – Pierre Lemaitre

Verhoeven

Date de parution : 03 Juin 2015

LE BILLET DE JUJU :

Nous avons tous, sur nos rayonnages, des livres auxquels on tient comme à la prunelle de nos yeux. Des ouvrages, lus il y a longtemps, ou pas, mais lorsque notre regard tombe dessus, immédiatement nous assaillent des images, des flashs de lecture …

Lire la suite de « Verhoeven – Pierre Lemaitre »

Tu comprendras quand tu seras plus grande – Virginie Grimaldi

Tu Comprendras quand Tu Seras Plus Grande

Date de Parution : 03 Mai 2017

LE BILLET DE JUJU :

Je me le gardais ce livre. Précieusement. Comme une promesse. Comme on cache une boîte de chocolats au fond du placard pour les jours un peu gris. Lire la suite de « Tu comprendras quand tu seras plus grande – Virginie Grimaldi »