Einstein, Le Sexe et Moi – Olivier Liron

Einstein Le Sexe Et Moi

Date de Parution : 06 Septembre 2018

LE BILLET DE JUJU :

L’action se déroule durant l’émission QUESTIONS POUR UN CHAMPION et on va suivre le candidat du début de l’enregistrement jusqu’à la fin du match !

Dit comme ça, ça peut paraître étrange et pas très vendeur.

Pourtant on a là un ovni littéraire des plus jubilatoires !

Olivier Liron, en peu de pages, nous offre un bien beau moment de lecture. Les questions de Julien Lepers (c’était encore lui le présentateur à l’époque !) sont prétextes à des souvenirs d’enfance, des moments de vie.

Tout se mélange, le jeu et la vie, le rire et l’amour, l’émotion et la culture générale.

Car Olivier Liron est différent. Beau de sa différence. Il est autiste Asperger. Et comme il le dit si bien, « ce n’est pas une maladie, c’est une différence. » Il ne pouvait alors qu’écrire un livre différent qui éblouit de maîtrise et de liberté.

Ouvrage à la croisée des chemins entre confidences touchantes et profondément douloureuses sur une enfance compliquée face au regard des autres. Un récit sans faux semblants, plein de vérités qui touchent au cœur et souvent nous offre de jolis sourires tant l’auteur a le sens de la formule !

Que ce soit dans les descriptions hilarantes des autres candidats ou dans le portrait de Julien Lepers himself (je ne me suis pas remis de sa ressemblance avec un « brocoli »), je suis souvent passé du sourire à l’émotion pure. C’est poignant parfois. Poilant souvent. Prenant, tout le temps !

Madeleine de Proust trempée dans le coca de cette rentrée littéraire 2018, ce livre est original, ne passez pas à côté de cette lecture.

 

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

 » Je suis autiste Asperger. Ce n’est pas une maladie, je vous rassure. C’est une différence. Je vais vous raconter une histoire. Cette histoire est la mienne. J’ai joué au jeu télévisé Questions pour un champion et cela a été très important pour moi. « 

Nous voici donc en 2012 sur le plateau de France 3 avec notre candidat préféré. Olivier Liron lui-même est fort occupé à gagner ; tout autant à nous expliquer ce qui lui est arrivé. En réunissant ici les ingrédients de la confession et ceux du thriller, il manifeste une nouvelle fois avec l’humour qui est sa marque de fabrique, sa très subtile connaissance des émotions humaines.

Ce dispositif qui alterne scène présente et flashback fonctionne à la perfection. Il permet à l’auteur de souffler le chaud et le froid sur le lecteur suspendu au récit comme le candidat de Questions pour un champion à son buzzer. En réunissant en une même histoire les ingrédients de la confession et ceux du thriller (il y a des morts – symboliques évidemment – à la fin du jeu) il prouve, une seconde fois, son infinie connaissance des émotions humaines et la variété de sa palette.

Un commentaire sur « Einstein, Le Sexe et Moi – Olivier Liron »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s