Nature Morte – Louise Penny

Nature Morte.jpg

Date de Parution : Juin 2011

LE BILLET DE JUJU :

Chic ! le premier tome d’une série policière.

Je suis toujours en quête d’inspecteurs attachants pour suivre leurs aventures autour d’un bon thé (sans la cheminée car mon appartement n’en possède pas). Le problème, c’est qu’étant souvent plutôt mitigé, j’arrête là mes investigations en terre inconnue.

Je me suis donc aventuré à Three Pines, Québec, dans les pas de l’inspecteur principal Gamache qui débarque dans ce petit village bucolique suite au meurtre d’une vieille dame bien sous tous rapports.

Pas de gore, pas de surenchère meurtrière. Louise Penny écrit subtilement bien et décrit ses personnages avec amour. J’ai beaucoup aimé son petit côté Agatha Christie retranscrit dans cette pas si paisible bourgade québécoise.

Cette première enquête laisse présager du bon pour les prochains récits car la plupart des personnages secondaires rencontrés sont très attachants et on a envie de les retrouver. Je me suis pris d’affection pour l’inspecteur Gamache et son petit côté old school.

Essai réussi pour moi, à tel point que j’ai presque envie de prendre un aller sans retour vers Three Pines.

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Un dimanche d’automne, le jour se lève sur le charmant village québécois de Three Pines, et les maisons reprennent vie peu à peu. Toutes, sauf une… La découverte dans la forêt du cadavre de Jane Neal bouleverse les habitants de la petite communauté. Qui pouvait bien souhaiter la mort de cette enseignante à la retraite, peintre à ses heures, qui a vu grandir tous les enfants du village et dirigeait l’association des femmes de l’église anglicane ?

L’inspecteur-chef Armand Gamache, de la Sûreté du Québec, est dépêché sur les lieux. Il ne croit guère à un accident de chasse. Au cours de sa longue carrière au sein de l’escouade des homicides, il a appris à se méfier des apparences. Tandis que ses adjoints procèdent aux premiers interrogatoires, il s’abstrait du tumulte, s’assied sur un banc, dans le parc du village, s’imprègne des lieux et fait ce qu’il sait faire le mieux : il observe. Alors, lentement, à force d’attention, la perfection du tableau s’estompe. Des craquelures d’abord invisibles lézardent le vernis, l’œil averti devine les retouches, les coupables repentirs, les inavouables repeints. Bientôt, la fresque idyllique livrera ses terribles secrets…

Avec ce premier volet des enquêtes de l’inspecteur-chef Armand Gamache, Louise Penny a concocté un roman plein de charme, de subtilité et d’humour, dans la plus pure tradition des grands maîtres de la littérature policière.

 

Un commentaire sur « Nature Morte – Louise Penny »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s