Khalil – Yasmina Khadra

khalil

Date de Parution : 16 Août 2018

LE BILLET DE JUJU :

D’abord une confession. Même si j’en ai souvent entendu parler, je n’avais jamais lu Yasmina Khadra.

C’est donc plutôt curieux que j’entame la lecture de son dernier livre. Que je termine en moins de 24 heures tant il m’a happé.

Nous sommes ce funeste vendredi 13 novembre 2015, à Paris aux abords du Stade de France… Nul n’ignore les terribles événements qui vont entacher la capitale cette nuit là. Khalil, le « héros » de cette histoire, va faire partie des individus qui vont semer la terreur et la mort … L’auteur prend donc un sacré risque puisqu’il offre un roman écrit à la première personne et se place sous l’oeil du terroriste.

On va suivre le parcours de cet homme et les raisons qui l’ont mené là. L’occasion de réfléchir à des sujets brûlants, véritable fléau de notre société.

Yasmina Khadra va tout au long du livre montrer les différents points de vue afin de tenter comprendre l’incompréhensible.
On pourra reprocher le côté trop romanesque du récit avec certains hasards qui semblent un peu gros pour ma part, et la fin m’ a également un peu déçu car prévisible et un peu trop optimiste au vu du sujet traité.

Pourtant, j’ai découvert ici une plume passionnante qui mène de main de maître son récit. Il est certain que je vais lire d’autres œuvres de ce prolifique auteur mais je ne sais lesquels choisir!

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Vendredi 13 novembre 2015. L’air est encore doux pour un soir d’automne. Tandis que les Bleus électrisent le Stade de France, aux terrasses des brasseries parisiennes on trinque aux retrouvailles et aux rencontres heureuses. Une ceinture d’explosifs autour de la taille, Khalil attend de passer à l’acte. Il fait partie du commando qui s’apprête à ensanglanter la capitale.

Qui est Khalil ? Comment en est-il arrivé là ?

Dans ce nouveau roman, Yasmina Khadra nous livre une approche inédite du terrorisme, d’un réalisme et d’une justesse époustouflants, une plongée vertigineuse dans l’esprit d’un kamikaze qu’il suit à la trace, jusque dans ses derniers retranchements, pour nous éveiller à notre époque suspendue entre la fragile lucidité de la conscience et l’insoutenable brutalité de la folie.

3 commentaires sur « Khalil – Yasmina Khadra »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s