Mistral Perdu ou Les Événements – Isabelle Monnin

mistral perdu

Date de Parution : 06 Septembre 2017

LE BILLET DE JUJU :

Anecdote : je cherche ce livre dans les rayons de la FNAC et ne le trouve pas. Je demande à la vendeuse qui au final ne le trouve pas non plus mais me dit : « Une collègue l’a lu et vraiment, elle a été déçu par rapport au précédent. »

Du coup, j’ai encore plus envie de le lire.

Et.

Paf. Je le prends en pleine gueule.

Touché en plein cœur.

Générationnel et pourtant tellement personnel. Isabelle Monnin se raconte et nous raconte. Ce temps où on ne mettait pas de ceinture à l’arrière des voitures aux enfants, où on fumait n’importe où, où les téléphones n’étaient pas mobiles … Michel Drucker. Les trente-trois tours. Le 11 septembre.

Tous ces petits témoignages universels nous plongent encore plus dans l’histoire personnelle de l’auteur et de sa petite sœur. Tant aimée. Partie.

« Je suis le 11 septembre autant que la seconde où elle est morte.
Je suis tous mes événements. »

Ce livre, c’est de l’émotion. de la pudeur. Des sourires. C’est un livre d’amour, un roman d’apprentissage, un documentaire … Je ne sais pas le qualifier. Pourtant qu’est ce que j’ai aimé cette écriture pleine de poésie. C’est un hommage à sa sœur. C’est un livre politique. C’est un livre écrit par chacun des lecteurs qui l’aura entre les mains.

Ce livre est un poème. Ce livre est une chanson.

« Te raconter enfin qu’il faut aimer la vie et l’aimer même si le temps est assassin et emporte avec lui le rire des enfants … »

Et toujours, oui, toujours, se méfier des vendeuses à la FNAC …

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

C’est une histoire intime, deux sœurs grandissent ensemble dans la France provinciale des années 1980  ; et puis l’une meurt.

C’est une histoire politique, on croit qu on appartient à un tout  ; et puis on ne comprend plus rien.

C’est l’histoire du je et du nous, ces deux-là s’intimident, ils se cherchent, parfois ils se trouvent  ; et puis ils se déchirent.

C’est l’histoire de valeurs, elles disent qui on est  ; et puis elles se laissent bâillonner.
C’est l’histoire d’un chanteur préféré, tendre et rebelle  ; et puis il finit par embrasser les flics.

C’est l’histoire d un hier, où ne comptait que le futur  ; et puis des aujourd’hui, malades du passé.

C’est l’histoire d’un monde qui se croyait fort et paisible  ; et puis il réapprend la haine.

C’est l’histoire qui nous arrive  ; et puis l’impression de ne plus y arriver.

C’est une nostalgie, sans doute, mais pas seulement  : dans la mémoire de ce qui fut, demeurent peut-être les graines de ce qui renaîtra, après la catastrophe.

Un commentaire sur « Mistral Perdu ou Les Événements – Isabelle Monnin »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s