Le Berceau – Fanny Chesnel

Le Berceau

Date de Parution : 06 Février 2019

LE BILLET DE JUJU :

Il y a beaucoup de choses dans ce roman de Fanny Chesnel.

Il y a ce grand-père qui au début du roman est en pleine élaboration du berceau qui va accueillir sa future petite-fille.

Il y a cet homme, oui, qui voit les choses comme elles sont, sans les juger, sans être médiocre. Qui avance à hauteur d’humanité et quel bonheur que de le rencontrer pour quelques pages. Quelle envie de le connaître ce normand à la belle âme.

Il y a ces avions que l’on prend.

Il y a ces liens qui se tissent. Tous ces rendez-vous avec notre destin.

Il y a beaucoup de notre époque dans ce roman. Moderne. Contemporain. Sociétal.

Il y a le deuil, il y a la perte. Il y a la résilience et l’espoir. Il y a des sourires et de la facétie. Il y a des cours d’anglais qui se perdent. Il y a beaucoup de ces petites choses qui font battre le cœur. Qui peut-être peuvent rendre meilleur.

Il y a cette petite fille là-bas au Canada qui attend ses parents. Des parents un peu moins traditionnels que ce qu’on croit. Et ces fées qui se détournent du berceau. Du moins, en apparence.

Il y a des écrivains qui racontent une époque, des émotions et des situations. Fanny Chesnel offre en effet une image moderne de la famille, originale et pourtant précieuse.

Il y a cette jolie lecture, qui fait du bien, qui sonne juste. Il y a ce roman, pas vraiment « feel good » mais qui fait se sentir bien.

Il y a des livres qui apportent une pierre à l’édifice. Celui d’une certaine idée de la tolérance. Une belle idée du bonheur.

Et comme je ne vois aucune raison de s’en priver. Faites vous du bien et penchez vous au dessus du berceau.

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Joseph fabrique le berceau de sa première petite-fille, lorsqu’un coup de téléphone l’interrompt. Un crash d’avion : son fils dedans, son gendre aussi. Et la petite alors ? Sauve, bien vivante ! Prête à naître, car grandissant dans le ventre d’une mère porteuse canadienne choisie par le couple homosexuel. Joseph n’a jamais foutu les pieds hors de sa Normandie natale, il a passé sa vie dans une ferme, vendu ses vaches, enterré sa femme : il n’a plus que cette enfant en tête. Alors il part. À la rencontre de la minuscule promesse qui prolonge l’existence de son fils. À la rencontre de la jeune étrangère, farouche et indomptable, qui la couve. Rien n’est simple dans cette histoire, mais il se lance, à plein régime, dans une réinvention audacieuse et poignante de la famille contemporaine.

 

Un commentaire sur « Le Berceau – Fanny Chesnel »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s