Mohammad, Ma Mère et Moi – Benoit Cohen

mohamed ma mere et moi

Date de Parution : 04 Avril 2018

LE BILLET DE JUJU :

Alors là, je me suis fait offrir un très bon moment de lecture !

Et au-delà, un très bon moment d’humanité ! Et qu’est ce que ça peut faire du bien de regarder ce qu’il se passe au-delà de son petit quotidien …

Benoit Cohen raconte comment sa mère a accueilli Mohammad, migrant afghan, dans son hôtel particulier du 7ème arrondissement de Paris.

Des mondes qui se percutent et s’apprivoisent. Se tendent la main.

Pour offrir au monde un livre précieux sur la tolérance dans une époque ou migrant rime avec ennemi.

La lecture est très plaisante car dans des chapitres courts, l’auteur raconte le ressenti de tout un chacun ainsi que le passé de Mohammad.

Et si chacun à sa manière, on changeait les choses ? Et si chacun d’entre nous ne plongeait pas dans la facilité de juger quelqu’un parcequ’il est riche et donc une mauvaise personne. Et si un étranger pouvait devenir un membre de la famille. Et si les clichés n’avaient pas autant la dent dure ?

Ce livre est un pas, une main tendue vers les autres et je ne pouvais qu’apprécier le voyage.

Benoit Cohen, sa maman et Mohammad resteront dans ma mémoire comme des artisans d’un monde meilleur … Comme la preuve qu’on peut parfois être moins nombriliste…
Si vous voulez vous aussi toucher du bout du cœur une histoire vraie, un roman sensible, cocasse et très bien écrit, rejoignez la famille !

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Au moment où Donald Trump accède au pouvoir, Benoit Cohen, cinéaste français installé aux États-Unis, apprend que sa mère s apprête à héberger, dans l hôtel particulier du 7e arrondissement où elle vit seule, Mohammad, un migrant afghan.

Alors que Benoit Cohen s insurge contre ce président raciste qui menace de fermer les frontières, il ne peut s empêcher de s inquiéter pour sa mère qui, sans lui en avoir jamais soufflé mot, ouvre sa porte à un étranger. Il revient alors à Paris et rencontre Mohammad. Ce garçon qui, de déracinement en déracinement, a grandi, à l instar des chats, sept fois plus vite qu un jeune occidental, va lui confier son histoire. Entre Benoit, exilé volontaire, et Mohammad, réfugié malgré lui, une relation intense se noue, sous le regard de Marie-France, qui vient compléter cet improbable trio.

Dans ce récit singulier, Benoit Cohen décrit, non sans humour, ce chemin exaltant et complexe qu est la rencontre de l autre et s interroge sur ce que « donner » veut dire.

Un commentaire sur « Mohammad, Ma Mère et Moi – Benoit Cohen »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s