La Dérobée – Sophie de Baere

La Dérobée.jpg

Date de Parution : 13 Avril 2018

LE BILLET DE JUJU :

Pénétrer dans ce livre comme à l’orée d’un bois. Comme le suggère sa belle couverture. A pas feutrés. Un peu inquiet. Entendre des battements de cœur et le vide alentour.

Suivre Claire dans ses parties intimes de l’âme. Fouler son cœur meurtri par amour d’adolescent qui la marquera. A vie. Toucher du doigt l’écorce d’un cœur en sommeil. Et voir graver dessus les stigmates d’un amour inoubliable.

La première partie de l’ouvrage se déroule au milieu des années 80, et raconte Antoine, cet amour là, de ceux qui laissent des traces. Qui brûle à l’intérieur.

Puis dans une seconde partie, nous sommes en 2014, lorsqu’Antoine réapparaît brutalement dans la vie de Claire, et va bouleverser son petit univers, construit à la force d’habitudes et de gestes quotidiens. Ceux d’une épouse, d’une mère, d’une femme.

Ce livre semble prendre des chemins sinueux. Je n’ai pas vraiment su sur quel pied danser à la lecture de cette petite pépite. Mélange des genres, touchant, captivant, inquiétant. Autant de qualificatifs qui ne résument pas le plaisir de cette histoire.

Un roman tout en vérités, sans effets de manches inutiles, la promesse d’un nouvel auteur dans le paysage littéraire. Qui pose la question des chemins que l’on ne prend pas. A cause du hasard, à cause du destin … Ces chemins de traverse qui finissent par irrémédiablement se rejoindre et viennent faire voler en éclats une voie toute tracée.

Un livre fort qui pose la question de la passion d’une vie, du couple et de l’usure du quotidien.

Qui s’interroge sur le grand amour. Portrait d’une femme dans laquelle le lecteur peut simplement se retrouver. Avec un cœur qui bat fort et une franche lucidité face à elle-même. Qui pue la réalité. Au sens littéraire du terme.

Sophie de Baere ne se dérobe jamais et creuse une œuvre hors du commun et complètement marquante. A la fois terriblement cruelle et malgré tout lumineuse. Un peu comme nos existences.

Je suis conquis et au-delà. Encore un peu captif d’une histoire, d’une héroïne et d’un écrivain de grand talent.

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Alors que Claire mène une existence morne mais tranquille avec son mari, elle tombe sur Antoine, son grand amour de jeunesse. Jeune grand-mère d’une petite Léonie, Claire travaille comme responsable de caisse sur une aire de l’autoroute A8 et croit n’avoir plus grand-chose à partager avec Antoine, photographe reconnu et marié à une fille de diplomate. Mais l’irruption inattendue d’Antoine qui va user de tous les stratagèmes pour rétablir une relation avec elle, oblige Claire à interroger son existence du moment et à fouiller les drames du passé… À travers les événements dramatiques de sa vie, Claire saisit peu à peu qui elle est et ce qu’elle souhaite vraiment. Habilement mené, ce roman aux airs de quête initiatique nous entraîne sur des chemins insoupçonnés. On se laisse d’abord prendre par le charme d’une écriture, puis très vite le lecteur est happé par l’histoire, le destin de l’héroïne et les nombreux rebondissements savamment dosés.

 

Un commentaire sur « La Dérobée – Sophie de Baere »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s