La Compagnie des Livres – Pascale Rault-Delmas

La Compagnie des Livres.jpg

Date de Parution : 13 Juin 2018

LE BILLET DE JUJU :

Les années 60. Une certaine nostalgie d’une époque que je n’ai pas connu. Drôle d’époque si lointaine. Si proche.

C’est l’histoire d’Annie, c’est l’histoire de Michel. Jolie variante du rat des villes et du rat des champs.

C’est l’histoire d’Annie, issue d’un milieu bourgeois et qui regarde par la fenêtre la vie passer à travers ceux qu’elle ne doit surtout pas fréquenter car on ne se mélange pas. Papa est médecin et jouit d’un certain statut. Maman voudrait être plus que cela, plus que cette femme de docteur …

C’est l’histoire de Michel, de l’autre côté de la fenêtre, le fils des concierges, qui aime lire, comme un secret que l’on cache.

C’est l’histoire de deux enfants qui vont grandir. Qui trouveront dans les livres ce que la vie ne semble pas vouloir leur apporter. Qui finiront par se rencontrer …

La plume de Pascale Rault-Delmas nous entraîne avec douceur et bienveillance à la suite d’une époque où les choses changent peu à peu. Ou les convenances se bousculent. Où les femmes tentent de sortir d’un bien encombrant carcan masculin.

Ici les personnages, le récit et la description d’une époque prennent un peu le pas sur la plume en elle-même mais on se laisse prendre par la main et le cœur. Une douce lecture. Un joli moment.

J’ai lu ce livre comme on remonte le temps. Comme on s’assoit pour rêvasser un petit peu. En compagnie des livres. Ces amis de plusieurs vies. Ces amis qui comblent toutes les solitudes.

De ces romans dont on parle peu mais qui offrent de bien jolis moments de lecture.

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Sceaux, 1966. Annie a des livres plein la tête et des rêves qui se bousculent. Dans la librairie de son grand-père, chaque bruissement de page l’éloigne de la sévérité de son éducation bourgeoise et lui fait oublier sa solitude : la Compagnie des livres est son refuge.

Auvergne, 1966. Michel a perdu brutalement un être cher et son innocence d’enfant avec. Des parties de cache-cache dans les bois aux secrets confiés sur le chemin de l’école, rien ne sera plus comme avant. Seuls les romans, qu’il lit caché dans le grenier, apaisent son chagrin.

Lorsque les hasards de la vie poussent Annie et Michel à se rencontrer, il suffit d’un regard pour que ces deux passionnés de lecture se reconnaissent. Mais le monde dans lequel ils grandissent a établi des barrières sociales difficiles à franchir. Et Mai 68 a beau souffler un vent de révolte sur la France, les préjugés ont la vie dure.
Pourtant, ce printemps gorgé d’espoir, de liberté et de promesses leur appartient. Annie et Michel en sont convaincus : c’est maintenant ou jamais que doit s’écrire leur propre histoire.

Comme Annie, Pascale Rault-Delmas a grandi à Paris dans les années 1960. Cinquante ans plus tard, elle nous raconte : Mai 68, l’émancipation des femmes, la métamorphose de la société… Et surtout, son amour pour les livres.

Un commentaire sur « La Compagnie des Livres – Pascale Rault-Delmas »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s