L’Empathie – Antoine Renand

L'Empathie.jpg

Date de Parution : 17 Janvier 2019

LE BILLET DE JUJU :

Premier roman et quel roman !

Glaçant, éprouvant, dérangeant. On dévore les pages l’angoisse au cœur.

L’histoire tourne autour d’ « Alpha » , prédateur très dangereux qui s’introduit chez les gens en pleine nuit et des policiers en charge de sa capture. Un jeu du chat et de la souris où les protagonistes ont tous de terribles secrets…

Ce livre n’épargne personne et surtout pas son lecteur. A travers une psychologie des personnages fouillée et qui les rend tous crédibles, Antoine Renand leur donne une vie propre. Tant du côté des bons, que des méchants. Même si la frontière entre les deux est parfois très mince …

Né alors une lecture terriblement inquiétante et qu’on ne peut lâcher tant on va de découvertes en découvertes. L’auteur fouille et farfouille au fond de ces héros afin que nous puissions « comprendre » chacun d’entre eux.

L’EMPATHIE fait partie de ses romans qui vous prend à la gorge dès les premières pages et ne vous lâche qu’à la fin, complètement vidé. Epuisé et pour ma part, pas vraiment conquis au final …

En effet, si j’ai littéralement dévoré les deux premiers tiers de l’ouvrage, ma lecture a fini par devenir un petit peu laborieuse et me laisser un peu sur le bord du chemin tout le dernier tiers du livre. Je lai refermé sans empathie pour ces personnages pourtant terriblement croqués. Soulagé d’en finir avec une histoire qui pour moi s’était déjà terminé au milieu du livre, me donnant une sensation de remplissage sur la dernière ligne droite.

Un trop qui, pour ma part, m’a peu à peu laissé sur le bord du chemin.
Nul doute que ce thriller glaçant rencontrera de nombreux adeptes et il le mérite, ne nous méprenons pas. Il ne m’a juste pas embarqué jusqu’au bout… C’était pourtant vraiment bien parti.

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Vous ne dormirez plus jamais la fenêtre ouverte.

 » Il resta plus d’une heure debout, immobile, face au lit du couple. Il toisait la jeune femme qui dormait nue, sa hanche découverte. Puis il examina l’homme à ses côtés. Sa grande idée lui vint ici, comme une évidence ; comme les pièces d’un puzzle qu’il avait sous les yeux depuis des années et qu’il parvenait enfin à assembler. On en parlerait. Une apothéose. « 

Cet homme, c’est Alpha. Un bloc de haine incandescent qui peu à peu découvre le sens de sa vie : violer et torturer, selon un mode opératoire inédit.
Face à lui, Anthony Rauch et Marion Mesny, capitaines au sein du 2e district de police judiciaire, la  » brigade du viol « .
Dans un Paris transformé en terrain de chasse, ces trois guerriers détruits par leur passé se guettent et se poursuivent. Aucun ne sortira vraiment vainqueur, car pour gagner il faudrait rouvrir ses plaies et livrer ses secrets. Un premier roman qui vous laissera hagard et sans voix par sa puissance et son humanité.

 

2 commentaires sur « L’Empathie – Antoine Renand »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s