Le Voyage de Ludwig – Julien Jouanneau

 

Le Voyage de Ludwig

Date de Parution : 27 Mars 2019

LE BILLET DE JUJU :

« J’ai toujours aimé les hommes, parce que je n’en suis pas un. »

Avec cette première phrase, ce livre m’a tout de suite emporté. Jusqu’au bout d’une très belle lecture.

Ludwig est un chien. Et c’est son histoire qu’il nous raconte entre ces pages.
Il raconte son amour sans faille pour sa maîtresse Hannah, qui porte à sa veste cette drôle d’étoile jaune. Lorsqu’elle est amenée de force, Ludwig va entreprendre le plus fou des périples pour la retrouver. Un périple au milieu de ces hommes, qui peuvent être à la fois le pire des barbares et le plus doux des agneaux, dans une France occupée terrible et magnifique.

Julien Jouanneau offre une histoire bouleversante et pleine de poésie. J’ai littéralement été bouleversé par le regard que pose sur notre humanité cette drôle de « bête ».

Il dépeint avec une belle force cet amour inconditionnel qui anime Ludwig. Son regard à la fois naïf et à la fois terriblement sage sur ces hommes m’a souvent ému. Vraiment.

Car il y a de la noblesse en Ludwig. Et tellement de foi en l’homme. Tellement d’amour.

Ce livre, c’est de la poésie à chaque page tant l’auteur semble retranscrire avec une délicatesse folle ce que peut ressentir le meilleur ami de l’homme. Ludwig devient alors un héros de roman inoubliable et marquant.
Car il y a de la noblesse en Ludwig. Et tellement de foi en l’homme. Tellement d’amour.

Ce livre traite d’un sujet douloureux de notre histoire, c’est un livre qu’il faut lire.

Quel beau texte. Quelle belle plume. Quelle originale histoire d’amour. Celle d’un chien pour sa maîtresse …

Je suis conquis. Tellement.

Même si je ne suis qu’un homme.

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Ludwig est un compagnon parfait. Affectueux. Le rayon de soleil de sa maîtresse Hannah dans leur quotidien assombri par l’Occupation. Le jour où elle est jetée dans un wagon à bestiaux en partance vers une destination inconnue, Ludwig se lance à la poursuite du train. Sans jamais s’arrêter, sans jamais quitter les rails.

L’espoir de retrouver Hannah lui fait traverser une France ravagée par les ténèbres, exsangue et suffocante. Une terre où les menaces surgissent le long du chemin de fer, où la sauvagerie rôde. Pris au piège des parfums de la guerre, épuisé et meurtri, Ludwig court entre les deux bras d’acier.

Sa fidélité bravera les enfers. À travers le regard de Ludwig se dessine sous nos yeux le paysage de la France occupée, où le bien et le mal sont à la fois l’œuvre des hommes et celle des bêtes.

3 commentaires sur « Le Voyage de Ludwig – Julien Jouanneau »

    1. C’est un très très beau roman. Il s’agit bien d’un roman qui s’appuie sur des faits historiques, l’auteur l’explique très bien à la fin du livre. Cela reste un roman. Il justifie également les capacités presque sensationnelles de son héros, c’est un vrai plus à la lecture.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s