« Je Ne Suis Pas Sortie De Ma Nuit » – Annie Ernaux

Je Ne Suis Pas Sortie de Ma Nuit

Date de Parution : 1997

LE BILLET DE JUJU:
🌃
« Je ne suis pas sortie de ma nuit » est la dernière phrase que ma mère a écrite. »

🌃
Annie Ernaux dévoile ici les mots qu’elle a écrit entre 1983 et 1986, année de la perte de sa mère. Journal d’une dissolution dans l’oubli d’Alzheimer. Journal de la perte à petit feu d’une mère. Journal d’une destruction terrible.

Je me remets à lire Annie Ernaux. Je l’ai lu, beaucoup, il y a des années de cela. Une petite éternité. Hier. Elle m’a manqué. Je la retrouve. Par bribes, et dans le désordre, je veux la relire, (re)découvrir ses écrits. Ses mots de femme. Libre et honnête, avec elle-même, avec les autres. Aves ses mots.
🌃
Annie Ernaux est une plume qui écrit juste. Et Dieu qu’elle me touche. Elle effleure ces choses insondables qui nous constituent. Elle a de la magie au bout de la plume et une infinie classe, une magnifique pudeur en racontant tout. Une délicatesse qui va droit au but, sans fard. Sans trompettes. Avec tambour.

Annie Ernaux écrit l’autobiographique avec la fulgurance d’une grande romancière. Avec la vérité toute crue parfois difficile à lire. Elle décrit le trivial, le difficile et le bouleversant. Une finesse brute. Brutale parfois.
🌃
Elle raconte les derniers jours de cette mère. Le pathétique. Le douloureux. L’irracontable. Le réel. Elle raconte le chemin de la maladie, puis la perte. Elle écrit comme on dit vrai. Comme on confesse. Elle incendie l’intime, elle gêne le lecteur. Mais ne ment pas.

Elle raconte ses douleurs comme des batailles perdues au quotidien devant celle qui lui a donné la vie. La honte, les remords, la gêne et l’insoutenable.
🌃
Annie Ernaux écrit l’amour. Puissant et dévastateur pour cette mère qui s’enfuit déjà.
🌃
Annie Ernaux écrit. La vie.

Je relis Annie Ernaux. Et…

« Les larmes me viennent. C’est à cause du temps. »
🌃

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

«Ma mère a été atteinte de la maladie d’Alzheimer au début des années 80 et placée dans une maison de retraite. Quand je revenais de mes visites, il fallait que j’écrive sur elle, son corps, ses paroles, le lieu où elle se trouvait. Je ne savais pas que ce journal me conduirait vers sa mort, en 86.»

Annie Ernaux.

 

5 commentaires sur « « Je Ne Suis Pas Sortie De Ma Nuit » – Annie Ernaux »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s