3 BIS, RUE RIQUET – Frédérique Le Romancer

3 BIS RUE RIQUET

Date de Parution : 12 Avril 2018

LE BILLET DE JUJU :

😎😎😎
Mais quel petit bonheur que ce livre !

Je vous raconte ! Enfin, pas trop, hein, je veux vous spoiler !

Déjà, ça se passe dans la plus belle ville du monde : Toulouse ! Là où on se régale de chocolatines et de cassoulet, quoi qu’en dise le monde entier ! 

On est rue Riquet donc, comme le titre nous l’indique gentiment. Dans un immeuble où vivent les héros de ce roman.

Et je dois vous dire que dés le départ, j’ai été bien intrigué par ces personnages ! Il y a Mado, la vieille péripatéticienne qui a du mal à attirer le chaland ; Cécile, qui elle se terre chez elle, victime de son agoraphobie ; Lucie qui cherche désespérément le grand amour sur des sites de rencontres hasardeux et Marc, dans le rôle du sale type arrogant qu’on adore détester !

Roman tendre, frais mais qui pointe du doigt notre époque et ses solitudes. Des thèmes qui nous touchent tous et qui donnent envie d’aller toquer chez notre voisin pour lui apporter un panier de cookies afin de briser la glace !

J’ai particulièrement aimé le ton de Frédérique Le Romancer. Les dialogues sont justes. Et je trouve qu’on est loin des clichés que le résumé pourrait laisser entrevoir. Ces personnages ont du corps, des défauts, ils oscillent entre noir et blanc en se jouant des stéréotypes … Un livre pas aussi innocent qu’on pourrait le croire !

Je me suis engouffré dans cet immeuble à la suite de ses habitants et j’ai passé un sacré bon moment à leurs côtés !

Alors, cet été, je vous conseille de faire un petit crochet par le 3 bis, Rue Riquet, vous risquez de faire de belles rencontres et d’avoir beaucoup de mal à partir, croyez-moi ! Et pour info, il est même sorti en poche il y a pas longtemps !
😎😎😎

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

bis, rue Riquet, Toulouse, un immeuble banal. Enfin pas tout à fait : Cécile, au rez-de-chaussée, traductrice agoraphobe, ne quitte jamais son appartement. Elle surveille les allées et venues de ses voisins par le judas de sa porte et s’invente des vies rocambolesques.

Au premier, Lucie aime sortir et boire dans les bars en espérant le grand amour, via Internet.

En face, Madeleine, la comtesse Mado des trottoirs, a connu ses heures de gloire dans le quartier. L’âge venu, il ne lui reste plus guère de clients et les fins de mois sont difficiles.
Seul homme de l’immeuble, Marc est un quadragénaire arriviste qui a spéculé en achetant le dernier étage. La présence d’une prostituée qui travaille à domicile dérange ses plans, il aimerait bien s’en débarrasser.

Mais la comtesse Mado a du répondant, et la crudité de son langage cloue le bec du jeune cadre sans scrupule. Pourtant, la vieillesse est cruelle, et le métier exige d’avoir les idées claires. Alors Mado bat le rappel de ses amies tapineuses et de ses voisines. C’est le combat de la dernière chance, elle le gagnera!

 

Un commentaire sur « 3 BIS, RUE RIQUET – Frédérique Le Romancer »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s