La Fin de la Solitude – Benedict Wells

La Fin de La Solitude

Date de Parution : 24 Août 2017

LE BILLET DE JUJU :

La solitude peut elle durer le temps de toute une vie ?

Peut-on être terriblement seul toute son existence ?

Ce livre m’a accroché le coeur et lui a fait sauter quelques battements tant son héros, Jules m’a touché. Brinquebalant, pas vraiment vivant et terriblement conscient du temps qui semble passer inutilement depuis la mort de ses parents lorsqu’il n’était encore qu’un petit garçon.

C’est l’histoire d’un enfant lumineux qui va s’avancer vers cette fameuse solitude. Ce chemin là. Presque consciemment. Comme un choix. Comme une fatalité. Comme on peut ne habiter sa propre existence.

Un livre triste, désenchanté. Un livre qui fait de la peine. Pour peu que cette empathie s’empare de vous. Un livre qui farfouille dans les sensations de son lecteur et le fait se sentir mal. Pour le bousculer un peu.

Cette fratrie composée de Jules, Liz et Marty ne vous laissera pas indifférent tant ils nous ressemblent. Ici, il est question de ces chemins que l’on prend, de ceux que l’on s’interdit par peur d’être heureux. de ces valises que l’on traîne et qui nous empêchent de regarder le paysage parce que trop lourdes à porter.

Ce livre m’a remué car, entre ces pages, je me suis fait un ami. Imaginaire et tellement réel. Benedict Wells m’a raconté quelqu’un que j’aurai aimé rencontrer. Ce Jules est un homme qui mérite le détour. Rarement dans un livre, je n’ai eu envie de prendre le héros dans mes bras pour le consoler de vivre, pour lui dire qu’il pouvait aller bien, que c’était possible. Jules se raconte dans ce livre, sans pathos mais avec une telle sincérité, une telle vérité que sa mélancolie devient la nôtre.

Je réserve à ce livre une jolie place sur mes étagères.

Pour qu’il se sente moins seul. Peut-être.

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Jules n’a rien en commun avec ses frères et soeurs, Marty et Liz. Rien à part le tragique accident de voiture en France où ils passent toutes leurs vacances qui leur ôtent très jeunes leurs parents. Jules devient alors un loup solitaire. Jusqu’au jour où il rencontre la mystérieuse Alva, avec ses cheveux roux et ses lunettes en écailles. Elle sera son seul et unique amour. Les années passent. Mais le passé sera toujours là pour les rattraper.

 

 

2 commentaires sur « La Fin de la Solitude – Benedict Wells »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s