Le Petit Garçon qui Voulait Etre Mary Poppins – Alejandro Palomas

Le PEtit Garcon Qui Voulait Etre Mary Poppins

Date de Parution : 02 Janvier 2020

LE BILLET DE JUJU :

Une couverture sublime. Un titre qui m’appelle, qui me hurle d’y aller.

C’est l’histoire d’un petit garçon, Guille, dont le sourire éclatant semble cacher une profonde tristesse. Son institutrice décèle la faille derrière l’optimisme de ce drôle de petit bonhomme et va tenter, avec l’aide d’une psychologue scolaire, de briser la carapace …

C’est un roman tendre. Une histoire émouvante.

Je découvre l’auteur et j’aime sa simplicité. J’aime ces livres, doux comme un baiser dans le cou, qui font du bien au cœur. Qui touchent la corde sensible sans vouloir prétendre à autre chose.

Même si dès les premières pages, j’ai deviné le dénouement de l’intrigue, je me suis quand même laissé touché par ces personnages. Un papa triste comme les pierres. Un petit garçon pas comme les autres, lumineux et sombre à la fois. Une camarade de classe, différente mais si aimante.

Alejandro Palomas raconte ces héros du quotidien dans une fable moderne ou les bonnes fées prennent les allures de psychologue. Où les enfants veulent tellement protéger leurs parents qu’ils sourient envers et contre tout. Où Mary Poppins finira bien par redescendre un jour de son nuage …

Un regard sur cette époque de nos vies où nous n’étions qu’en devenir. Lorsque le monde pouvait à la fois paraître merveilleux et terrifiant. Un roman d’enfance à hauteur d’homme, comme je les aime.

Si vous avez avez envie de tendresse, d’un roman qui se lit en quelques heures, au coin du feu, avec ce petit goût de chocolat chaud, vous tenez votre lecture du mois de janvier.

Pour les autres, le Beigbeder est sorti … 😉

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

C’est l’histoire d’un petit garçon débordant d’imagination qui voue un amour sans bornes à Mary Poppins.

L’histoire d’un père un peu bougon, qui vit seul avec ce fils sensible et rêveur dont il a du mal à accepter le caractère.

D’une institutrice qui s’inquiète confusément pour l’un de ses élèves qui vit un peu trop dans ses rêves.

D’une psychologue scolaire à qui on envoie un petit garçon qui a l’air d’aller beaucoup trop bien.

Quel mystère se cache derrière cette apparence si tranquille, et pourtant si fragile ?
Un roman choral aussi tendre que bouleversant, qui emprunte à l’enfance toute sa sincérité désarmante pour dire l’amour, le vide, le rêve et la puissance de l’imaginaire.

Après Une mère et Tout sur mon chien, Alejandro Palomas nous surprend encore avec cette histoire qui peut faire penser à Extrêmement fort et incroyablement près de Jonathan Safran Foer, tant elle est hors norme.

 

8 commentaires sur « Le Petit Garçon qui Voulait Etre Mary Poppins – Alejandro Palomas »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s