Deux Cigarettes dans le Noir – Julien Dufresne-Lamy

Deux Cigarettes dans le Noir

Date de Parution : 12 Janvier 2017

LE BILLET DE JUJU :

La vie. La mort. La danse.

On pourrait s’arrêter là. Et résumer ainsi ce livre atypique.

La vie. La mort. La danse.

Pourtant, je dois tenter de m’approcher un peu de ce que j’ai ressenti à la découverte de ce roman.

Clémentine s’apprête à donner la vie. Sur le chemin vers la maternité, dans un état second, elle heurte quelqu’un avec sa voiture …

Une fois chez elle, elle apprend la mort de la chorégraphe Pina Bausch et fait le rapprochement.

Elle a tué. Elle a donné la vie. A quelques heures d’intervalle …

Un roman organique, qui semble prendre aux tripes, comme une chorégraphie de Pina Bausch. Je reste fasciné par le résultat. Moi qui ne connaissais rien de l’illustre chorégraphe, j’ai passé des heures à visionner son univers après avoir lu ce livre.

Clémentine, fictionnelle, suit les traces de Pina, réelle.

La chair et le sang se mêlent à l’encre et, sur le papier s’animent de drôles de fantômes. Chorégraphie macabre, presque divine. Tour à tour, inquiétante, bouleversante et merveilleuse.

Entre réalité et fiction, Julien Dufresne-Lamy fait danser les mots en une mélopée hypnotique et cadencée qui enflamme l’esprit du lecteur. Ce livre fait de l’effet, par son rythme, où les mots s’égrènent en une mécanique viscérale et inexplicable.

Mêlant belle littérature et danse fascinante, les mots virevoltent et offrent une sensation unique. Un roman qui vibre, qui fait appel à des émotions fortes. La maternité et la mort comme un tango dangereux.

Dans les remerciements du livre, l’auteur écrit « J’ai écrit cette histoire, parceque cette femme que je n’ai pas connue me manque. ».

Car on peut rencontrer de tant de façons. C’est peut-être ça que je retiens de ce roman. Une rencontre. De celles qui vous changent. Sans jamais avoir croisé la personne concernée…

Dans le paysage littéraire français, Julien-Dufresne Lamy semble ne jamais vouloir cesser de bousculer, de fasciner. Il emporte sur des chemins d’humanité. D’un roman à l’autre, il prend des risques et aborde des thèmes différents. Le point commun entre ses livres, une plume inimitable que l’on quitte à regret.

Vous lisiez.
Et bien, dansez maintenant.

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Il y a avec la danse une intrigue meurtrière. Avec elle, la fin l’emporte toujours.

Clémentine travaille dans une usine de parfum. Elle attend un enfant.
Au volant de sa voiture en direction de la maternité, elle percute quelqu’un sans pouvoir s’arrêter.
De retour à la maison seule avec son bébé, elle apprend la mort à Paris, deux jours plus tôt, de la chorégraphe Pina Bausch. Clémentine se souvient : une silhouette maigre, de longs cheveux gris – c’est Pina qu’elle a fauchée.
Elle a tué un génie en mettant au monde son enfant.
La maternité, la danse, la vie, la mort se côtoient dans le nouveau roman de Julien Dufresne-Lamy, qui trouble et bouscule par son intelligence et son originalité.

POUR ALLER PLUS LOIN :

Cliquez ici pour lire mon billet sur JOLIS, JOLIS MONSTRES.

Cliquez ici pour lire mon billet sur BOOM.

Cliquez ici pour lire le portrait chinois de Julien Dufrene-Lamy.

 

 

10 commentaires sur « Deux Cigarettes dans le Noir – Julien Dufresne-Lamy »

  1. ce livre devrait me plaire, pour l’histoire pour Pina Bausch qui m’a toujours fascinée alors que la danse n’est pas l’art qui m’attire le plus au départ…
    et puis j’ai beaucoup aimé « Jolis,jolis monstres » de l’auteur 🙂
    Noté donc

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s