MotherCloud – Rob Hart

MotherCloud

Date de Parution : 05 Mars 2020

LE BILLET DE JUJU :

Bienvenue dans le Cloud.

Bienvenue dans un monde où nous n’avons plus besoin de professeurs puisqu’un seul peut donner le même cours, par écran interposé, dans toutes les écoles américaines.

Bienvenue dans un monde où tout se consomme, où notre humanité se consume.

Bienvenue dans un monde où tout s’achète grâce à la superstructure mondiale, MotherCloud, championne toutes catégories du commerce en ligne et qui a bel et bien fini par dévorer le commerce traditionnel.

Toute ressemblance avec une certaine entreprise en A ne serait évidemment pas très fortuite. Et ça donne sacrément à réfléchir…

Dans ces hangars aux allures de villes tentaculaires, où tout s’achète, des esclaves modernes courent à longueur de journée pour envoyer aux quatre coins du pays rasoirs électriques, livres, poupées gonflables ou paquets de lessives.

Dans ce monde qui se standardise à outrance, les hommes deviennent des moutons identifiables à la couleur de leur polo. Effroyable résumé de ce qu’ils sont, de ce à quoi ils aspirent.

Rob Hart nous glace le sang à travers le regard de trois protagonistes qui évoluent au sein de la super structure.

Paxton, ancien gardien de prison, un peu désabusé, qui se retrouve dans le service sécurité de l’organisation. Zinnia, bien décidée à enrayer la machine et à découvrir ses secrets honteux. Et Gibson, le big boss, qui s’apprête à passer l’arme à gauche…

Si la première partie du roman sert à nous décrire les us et coutumes de l’entreprise, peu à peu l’action prend le dessus, pour notre plus grand plaisir.

Roman d’anticipation qui évoque un demain hypothétique très réaliste, triste à faire peur. Thriller captivant dans les méandres d’une technologie mangeuse d’hommes. La prouesse de ce livre est d’offrir une vraie histoire, et de nous faire réfléchir en montrant du doigt les failles d’un système qui se voulait, à la base, porteur d’un monde meilleur.

J’ai refermé ce livre avec une boule au creux de l’estomac. Avec une envie de rester unique, différent. Et cette interrogation qui me brûle : mouton, loup dans la bergerie ou berger ? Qui voulons nous être ?

Bienvenue dans un monde qui n’existe pas, hein???

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Effrayant hommage à Ray Bradbury, Margaret Atwood ou George Orwell, MotherCloud nous entraîne dans un monde où le Big Business aurait supplanté Big Brother, un monde d’une perversion totale, pas si éloigné du nôtre.

Ex-petit patron désormais ruiné, Paxton n’aurait jamais pensé devoir intégrer une unité MotherCloud, cette superstructure de l’e-commerce qui a dévoré la moitié de l’économie mondiale. Pourtant, dans une société n’ayant plus rien à offrir, comment peut refuser un job qui propose non seulement un salaire, mais aussi un toit et à manger ?

La jeune Zinnia non plus n’aurait jamais pensé rejoindre MotherCloud, mais sa mission est tout autre : une révolution est en marche dont elle est le bras armé. Devenir salariée n’est qu’un premier pas pour infiltrer le système, en percer les secrets. Le détruire.

Dans cet univers où tout est calculé, paramétré, surveillé, où l’humain disparaît au profit de la rentabilité, où l’individu n’est qu’un algorithme, Zinnia et Paxton réalisent bientôt qu’il est impossible de dévier. À moins d’être prêt à se sacrifier ?

Car derrière sa façade d’entreprise idéale, MotherCloud est une machine à broyer, impitoyable à l’égard de ceux qui oseraient se rebeller.

3 commentaires sur « MotherCloud – Rob Hart »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s