Et que ne durent que les moments doux – Virginie Grimaldi

Et que ne durent

Date de Parution : 17 Juin 2020

LE BILLET DE JUJU :

En équilibre. Sur ce fil fragile.

Virginie Grimaldi est une équilibriste des mots, des sentiments. Comme nulle autre, elle vacille entre tendresse et nostalgie. Entre rire et larmes. Entre semi-vérités et clair-obscur.Les romans se suivent, ne se ressemblent pas. Je me demande toujours si la magie sera encore là. Et à chaque fois, ça fonctionne. Il se passe quelque chose. Comme lorsqu’une émotion monte, à l’intérieur de soi. On ne se l’explique pas. On se laisse juste submerger tout à coup par l’indéfinissable.
Virginie Grimaldi te raconte un peu ta vie, comme souvent et ça fait souvent mouche. Elle te parle de ces petites choses qui font le vrai, qui rendent si précieuse la lecture de ses romans.

Lily vient de donner la vie. Une vie fragile, sur le fil, tiens, justement. Une vie prématurée, quel drôle de mot. Son bébé arrivé si vite qu’il va falloir s’armer de courage.
Elise, elle, a cinquante ans et apprivoise le silence de l’appartement maintenant que les enfants sont partis. Enfin, il lui reste Edouard, quand même, ce chien qui m’a tant fait sourire !

Deux mères. Deux femmes. Deux jolis chemins. Deux bouleversements intimes.

Une ode aux soignants, aux persévérants, à ceux qui aident la vie à naître et qui luttent pour elle. Une ode aux mamans, aux bienveillantes, aux cœurs qui éclatent. Un roman tendre, entre sourire et larmichette.

Oui, Virginie Grimaldi est une funambule des mots, des émotions.

Dans ce monde en équilibre, sur un fil dangereusement, lamentablement fragile, Virginie Grimaldi part, la fleur au fusil, semer ces graines dont nous avons terriblement besoin : la tendresse, la vérité et l’amour des autres. Sans tricher. Sans posture.

Il y a des guerres qui se mènent en douceur et qui pourtant, à leur façon, changent un peu le monde.

Alors, merci, merci de tout mon cœur, Virginie, car au bout du chemin, il ne nous restera que ces moments doux pour nous souvenir que la route fut belle.

Tous ces moments doux et nos vies qui défilent. Avec tes mots saupoudrés dessus…

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR:

L’une vient de donner naissance à une petite fille arrivée trop tôt. Elle est minuscule, pourtant elle prend déjà tellement de place.

L’autre vient de voir ses grands enfants quitter le nid. Son fils laisse un vide immense, mais aussi son chien farfelu.

L’une doit apprendre à être mère à temps plein, l’autre doit apprendre à être mère à la retraite.

C’est l’histoire universelle de ces moments qui font basculer la vie, de ces vagues d’émotions qui balaient tout sur leur passage, et de ces rencontres indélébiles qui changent un destin.

6 commentaires sur « Et que ne durent que les moments doux – Virginie Grimaldi »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s