Reine de beauté – Amy K. Green

Reine de Beauté

Date de Parution : 20 Mai 2020

LE BILLET DE JUJU :

Qui a tué Jenny Kennedy ?

Reine de beauté fatiguée de plaire, Jenny a 13 ans, toutes ses dents mais a fini par perdre la vie.

L’auteure, machiavélique, enchaîne les chapitres courts, dévoilant, en parallèle, les jours qui précédent le meurtre du point de vue de la victime et l’enquête menée par sa demi-soeur, Virginia. Deux temps, et tellement de mouvements que le lecteur s’en va soupçonner à tour de bras la Terre entière, comme un bon policier qui se respecte.

Fausses pistes, meurtriers en puissance et secrets inavouables jalonnent ce page turner au vitriol. Thriller addictif et pas si innocent qu’il en l’air, j’ai plongé tête la première dans cette petite ville américaine aux secrets plus ou moins bien gardés.

J’ai toujours aimé les univers à la Twin Peaks avec ces êtres anodins, presque clichés, qui cachent des cadavres au fond de leurs placards.

Amy Green se fait un plaisir à démonter la belle société américaine qui se cache derrière les cartes postales de ces banlieues proprettes où rien ne se passe ! En effet, ne nous vous attendez pas à un roman se déroulant dans l’univers des célèbres mini-miss, vous seriez déçu. Si Jenny participe bel et bien à ces concours d’un autre temps, le propos est ailleurs.

La construction de ce premier roman, mené de main de reine (de beauté?), m’a obligé à arriver, essoufflé au final, qui m’a bien laissé sur les fesses. Si parfois, les ficelles peuvent sembler classiques, la manière d’arriver au bout de son histoire, elle, fait bel et bien son effet et donne à ce roman toutes ses lettres de noblesses. N’est pas reine qui veut …

Bref, si tu aimes les romans un peu tordus, plein de secrets, qui ne te laisse pas vraiment de répit, tu tiens là ta lecture de l’été qui se dévore comme une bonne série !

Avis aux amateurs !

LE RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR :

Dans la lignée de La Vérité sur l’affaire Harry Quebert, un premier roman noir d’une grande finesse psychologique ; une réflexion grinçante sur la bonne société puritaine américaine, qui, sous la perfection de ses apparences, cache une obsession névrotique pour l’innocence de la jeunesse.

La communauté de Wrenton, dans le Maine, est sous le choc : le corps de Jenny Kennedy, reine de beauté de treize ans, vient d’être retrouvé à l’orée des bois, dans une chemise de nuit rose, un bouquet de fleurs à la main.
Le coupable ? Tous désignent un garçon simplet, fervent amateur de concours de miss.

Seule Virginia, la demi-sœur de la victime, récuse cet avis. Si elle détestait sa cadette presque autant qu’elle déteste la famille parfaite recomposée par son père, elle n’en connaissait pas moins les secrets troubles de la belle adolescente. Des secrets qui les unissaient malgré elles…

Pourquoi remuer le passé quand tout le monde semble s’accorder sur un coupable ? Pourquoi prendre le risque de souffrir, encore ?

Mais Virginia veut savoir. À tout prix. Quitte à révéler le vice sous la blancheur des façades à bardeaux blancs de ce village paisible. Quitte à pénétrer sur le terrain de chasse du plus terrible des prédateurs…

2 commentaires sur « Reine de beauté – Amy K. Green »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s