LE SYNDROME DU SPAGHETTI – Marie Vareille

Moi, tu sais, les spaghettis … Je préfère les nouilles, c’est plus mon truc. Les spaghettis, je n’arrive pas à garder ma dignité lorsque j’en mange, une vraie angoisse !

Et le basket, bof… Non, vraiment, ce n’est pas pour moi ce roman, je pense.

Puis, j’ai jeté un coup d’œil. Comme on entrouvre la porte.


Et je m’y suis engouffré ! Pris d’amour pour Léa, cette lycéenne, folle de basket et amoureuse de son meilleur ami. Je me suis pris de passion pour un livre sur le basket, oui madame, et j’ai même presque compris les règles, dis donc.

Mais trêve de dribleries car Marie Vareille touche juste dans ce roman jeunesse que je conseille à tous. Et non, il n’est pas uniquement question de baskets, je préfère te le dire tout de suite !

Tu souris, tu t’inquiètes, tu larmouilles. Tu ris, tu tournes les pages et tu t’épattes.

C’est un roman sensible, dur parfois, mais juste.

Juste, oui, j’y tiens, car les clichés, ce n’est pas mon dada et Marie Vareille offre un roman calibré, sans ficelles apparentes, comme ça peut être parfois le cas. Il possède cette forme de sincérité qui fait que, quel que soit le registre, le roman peut fonctionner sur moi. Car il n’est pas fabriqué, ni prémâché et j’y ai trouvé ce que je n’étais pas allé chercher.

Du sujet, je ne peux guère vous en parler car il ne faut pas déflorer le plaisir. Juste dire que ce n’est pas un roman léger, ce n’est pas une bluette adolescente, mais bel et bien, un cri du cœur. Et c’est en lisant les remerciements que j’ai encore mieux compris pourquoi j’avais ressenti une telle vérité …

Entre petites phrases pétillantes et coups de massue, un roman qui rebondit d’un coin à l’autre de ta tête. Un roman qui se dévore, donc, et qui n’a pas besoin d’être forcément étiqueté. Oui, c’est un roman jeunesse, mais non, il n’est pas que pour les ados. Marie Vareille a l’émotion juste et les mots qu’il faut pour la faire naître.

C’est fou la faculté qu’ont parfois les livres de te parler de choses qui, à la base, ne paraissaient pas être pour toi. J’étais en panne de lire, et me voilà reparti de plus belle, rendossant mon maillot de lecteur tout terrain !

Tiens, et si je me mettais au basket ?

LE RESUME DE L’EDITEUR :

QUAND LA VIE PREND UN VIRAGE AUSSI TERRIBLE QU´INATTENDU, COMMENT SE RÉINVENTER ET GARDER ESPOIR DANS L´AVENIR ?

Léa a 16 ans, un talent immense et un rêve à réaliser. Entraînée par son père, qui est à la fois son modèle, son meilleur ami et son confident, elle avance avec confiance vers cet avenir tout tracé.


À 17 ans, Anthony, obligé de faire face à l’absence de son père et aux gardes à vue de son frère, ne rêve plus depuis longtemps.

Ils se sont croisés une fois par hasard ; ils n’auraient jamais dû se revoir.
Pourtant, lorsque la vie de Léa s’écroule, Anthony est le seul à pouvoir l’aider à se relever.
Leurs destinées s’en trouvent à jamais bouleversées.

2 commentaires sur « LE SYNDROME DU SPAGHETTI – Marie Vareille »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s