Piqûres de rappel – Agathe Portail

Calmez-vous tout de suite.

Je ne viens pas, avec mes gros sabots, polémiquer sur le vaccin du moment ! Non, non, non… J’arrive, telle une abeille malicieuse, vous parler de ma lecture du deuxième roman policier d’Agathe Portail.

Déjà, il faut vous dire que j’avais beaucoup aimé son précédent, L’Année du Gel, et j’ai pris encore plus de plaisir avec ce nouvel opus.

On retrouve donc le major de gendarmerie, Dambérailh, qui débarque en Dordogne et se retrouve vite piqué au vif (je sais, vous vous dites que vous allez en manger des jeux de mots faciles mais je fais ce que je veux en fait) et au cœur d’un nouveau meurtre !

Un truc pas banal, hein, parce que là, un meurtre pas piqué des vers, puisque le dénommé Hugo s’est vu passer l’arme à gauche à cause d’abeilles en furie ! Pas commun, hein ?

Bref, on retrouve ici ce que j’aime chez un auteur de roman policier quel qu’il soit. Une intrigue bien ficelée, des personnages hauts en couleur qu’on aime suivre de livres en livres et une solide documentation pour rendre crédible le tout !

Faut quand même avouer que je suis piqué du personnage de la tante Daphné, qui déjà, dans le précédent ouvrage, m’avait tapé dans l’oeil. Quelle joie de la retrouver ici, égale à elle-même, en enquêtrice de choc et … de choc.

Cosy mystery à l’ancienne, teinté d’un vrai amour du terroir, Agathe Portail crée sa marque de fabrique et impose son style. Ici, rassurez-vous, pas de tripes et de boyaux à outrance mais une galerie de suspects qui vous rappellera encore une fois une autre Agathe de notre connaissance.

Finement écrit, teinté d’un charme à l’ancienne et d’une douce ironie mordante (piquante, c’est ce que je voulais écire, mais je sens que vous avez envie de me frapper) ce roman ancre l’auteure dans le paysage policier français.

Amateurs d’enquêtes à l’heure du thé et de promenades dans les jolis coins de France, vous trouverez aussi une lecture fort agréable, pour peu que vous teniez à l’abri des piqures …

LE RESUME DE L’EDITEUR :

Le major de gendarmerie Dambérailh a été missionné pour remplacer temporairement le chef de la brigade de Montraguil, petite bourgade paisible de Dordogne. Enfin, paisible… On note quelque agitation autour d’une châtaigneraie mise en vente par un monastère voisin et que se disputent un apiculteur et un propriétaire cherchant à étendre un parc photovoltaïque. L’affaire met en émoi l’association des chasseurs qui s’inquiète de voir disparaître un important territoire de chasse.


Pour l’apiculteur, Pascal, et son associé, Hugo, qui ont monté Honey Box, une start-up de vente de miel par abonnement, l’acquisition de la parcelle est vitale pour pérenniser l’affaire et rembourser les dettes accumulées.
Alors que les frères du monastère eux-mêmes montrent des signes de nervosité, une attaque mortelle d’abeilles va plonger Dambérailh dans la perplexité… avant qu’il s’aperçoive qu’il s’est fourré dans un sacré guêpier…

2 commentaires sur « Piqûres de rappel – Agathe Portail »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s